Nouveau texte sur le nouveau blogue!

Pour un deuxième mardi d’affilé, j’ai publié une nouvelle série télé sur mon nouveau blogue tout neuf :

MardiSérie.com

J’en ai parlé hier à mes likeux Facebook et comme tout le monde a l’air d’apprécier (et ne pas trouver plein de bugs), je prévois lancer le site plus officiellement mardi prochain. Bon, on s’entend que par « lancement », je veux dire que je vais le partager à mes amis Facebook, genre.

Je voulais juste attendre d’avoir un peu de contenu avant d’essayer fort de faire connaitre le site. Ensuite, comme le budget pub est assez limité (ahah!), ce sera surtout une question de combien les gens partagent les textes sur les réseaux sociaux. Moi, je vais essayer de plugger le site chaque fois que quelqu’un va se demander quelle prochaine série regarder.

Vous pouvez liker la page Facebook et suivre le compte twitter.

Woah, The Ultimate Fighter 20, édition filles

Le premier épisode était trop cool! On connait enfin les équipes.

Ça va tellement être meilleur que les dernières saisons où trop de gars étaient juste là comme passagers sans réelles ambition de faire la UFC un jour.

Je ne connaissais à peu près aucune des candidates mais là, celles qui se sont qualifiées sont crissement bad ass. Le format de tournoi change toute la formule. Ça ajoute un stress de plus à leur maison où elles devront toute cohabiter en sachant tous leurs prochains adversaires. Ça fait beaucoup de filles à la même place qui s’haïssent la face. Ça doit être plate de devoir affronter ta nouvelle BFF.

En plus, la gagnante sera la nouvelle et toute première championne UFC pour les strawweight! (115lbs et moins)

Je prends déjà pour L’Équipe Melandez parce que je suis un inconditionnel du Skrap Pack. J’adore aussi Pettis comme fighter, mais c’est un gars qui aime garder le spotlight sur lui et se regarder dans le miroir en parlant de lui-même à la troisième personne.

Pour les filles, j’ai déjà favorites dans les deux équipes. Je suis déjà beaucoup gravement investi pour Rose Namajunas qui déjà volé mon coeur. Son corps est parfaitement harmonieux et son attitude fait un peu peur, mais ça sonne une chick badass.  (De toute façon, je sais déjà qu’elle est matché avec le très heavy weight Pat Barry qui est un chic type que j’adore.) Donc voilà, coeur brisé, déjà. J’aime aussi l’Écossaise Joanne Calderwood avec son accent terrible.Son attitude me fait un peu peur. Elle est vraiment venue pour torcher pas mal de monde. Très hâte de voir son combat la semaine prochaine.

En tout cas, pour ceux qui ne l’auraient pas compris, ça s’enligne vraiment pour être une grande saison!

« EASY ON THE EYES, BUT HARD ON THE FACE! »

Si vous vous mettez à suivre la saison, vous viendrez commenter et discuter! Ça va être tripant.

Les fameux souverainistes « pressés »

Ça m’énerve quand les journalistes et chroniqueurs qualifient certains indépendantistes de «pressés». C’est péjoratif et ça fait cheap. Ça sonne un peu botcheux hystérique.

Pourtant, est-ce que vouloir un référendum dès le premier mandat indique vraiment de la presse et de l’impatience considérant que le PQ s’est fait sortir juste avec l’hypothèse de peut-être proposer un référendum un moment donné dans un futur indéterminé?

C’est plutôt lorsqu’on est prêt à promettre qu’il n’y aura pas de référendum dans un premier mandat qu’on est pressé. Pressé de gagné ses élections. Pressé de retourner au pouvoir.

Proposer un référendum au premier mandat, non seulement c’est d’être honnête dans ses propositions, mais c’est aussi faire preuve d’une grande patience. C’est d’attendre que les Québécois soient prêts. Et ça, si on se fit à la tendance des dernières années et des sondages, ça s’enligne pour prendre un méchant bout de temps.

 

En exclusivité juste pour toi

Te sens-tu SPÉCIAL?! :) C’est que j’ai enfin terminé mon site de série télé qui s’appelle :

MardiSérie.com (!!!)

C’est sexy comme nom, hein? Le concept est simple : chaque mardi, je présenterai à ma façon une nouvelle série télé. Ça fait longtemps que je veux répertorier toutes les séries que j’ai vues, alors je me suis dit que je pourrais les présenter publiquement et en faire profiter tous ces gens qui ne savent pas toujours quelle prochaine série se taper.

En ce moment, il n’y a qu’une seule série sur le site alors ça manque un peu de contenu et on est encore en phase beta. Dans 2-3 mardis, je pourrai y aller avec un peu plus d’efforts pour faire un semi-lancement en le pluggant partout. En attendant, je me disais que j’en ferais profiter les persévérants qui suivent encore 10putes.

Et ça s’adresse vraiment aux hardcore lecteurs de 10p parce que ce post n’a même pas été annoncé sur Twitter ou Facebook. D’ailleurs, n’hésitez pas à suivre les nouveaux comptes Twitter et Facebook de Mardi Série question d’être averti chaque semaine de la nouvelle série vedette.

Alors voilà! Allez faire un tour! Tous les commentaires sont les bienvenus, et s’il y a des trucs qui ne fonctionnent pas ou qui sont louches, merci de m’en avertir.

Enjoy, you special bunny!

Le début bizarre de la course à la chefferie du PQ

(Article que je viens de me taper.)

Jusqu’à maintenant, les candidats sont Bernard Drainville et Jean-François Lisée.

Personnellement, je suis dans le clan « Anybody but Drainville » tellement j’ai peur que ce gars-là se ramasse chef. La charte a déjà été une bombe nucléaire pour l’option souverainiste et continuera de faire mal au PQ tant que ce gars-là sera présent. En plus, il est beaucoup trop suiveux de sondage (et de militants) pour être un vrai bon leader.

Pour ce qui est de Lisée, j’adore le gars et j’aimerais bien le voir performer dans un débat des chefs avant une élection, mais j’espère encore qu’un chef plus charismatique s’en mêlera. Parce qu’on s’entend, le côté intello hautain de Lisée ne passera sûrement pas avec les Québécois insécures, et ça va empirer quand Lisée va essayer de jouer au gars qui ne s’aime pas tant que ça.

J’espère vraiment que ses conseillers d’image vont plutôt lui dire de s’assumer comme il est. Un peu de confiance et d’arrogance, ça ferait du bien.

Pour le moment, et je ne sais pas si c’est la faute des médias, mais ce que je trouve vraiment bizarre, c’est combien ces deux gars-là ne parlent que de référendum. En fait, ça commence à faire longtemps que partout, tout ce qu’on raconte sur le PQ, c’est de savoir où placer la fameuse date du criss de référendum.

Est-ce que ça inspire quelqu’un ça? Personnellement, ce qui m’inspire dans l’idée d’indépendance, ce n’est pas vraiment la partie sur le référendum. En fait, des référendums, ça ne fait pas bander grand monde. Il ne faut pas s’étonner si tous les sondages crient constamment combien tout le monde est écoeuré de parler souveraineté quand tout ce dont on parle, c’est du putain de référendum!

C’est pour ça que mon wet dream, c’est un retour de Jean-Martin Aussant. Lui, au moins, il avait un plan de pays et une vision claire. Il présentait quelque chose d’inspirant à viser. En plus, son background et son casting à la Parizeau le rendait crédible pour en parler.

Là, essayer de déterminer la date où les Québécois auront enfin le courage d’être indépendants, c’est du gros niaisage et c’est de jouer la game des fans du statu quo. Parce que le grand argument des fédéralistes présentement, ce n’est jamais que l’indépendance est une mauvaise idée, c’est que les Québécois n’en veulent pas. Et si tu parles d’une nouvelle date, ils vont juste répéter ça : « T’ENTENDS PAS!? LES QUÉBÉCOIS N’EN VEULENT PAS! »

Mais bon, si les Québécois savaient vraiment ce qu’ils veulent ou ce qui est bon pour eux autres, ça se saurait. (Et notre histoire serait bien différente.) L’idée, ce n’est pas de proposer ce que les Québécois veulent. C’est de proposer ce qui est le meilleur pour eux, en espérant qu’un bon moment donné, ils vont enfin arrêter de choker.

Cara Santa Maria qui jase de dépression à JRE

Super discussion sur la dépression durant le podcast de Joe Rogan avec la brillante Cara Santa Maria que je ne connaissais pas et que j’ai vraiment adoré. (Sans même savoir qu’elle était cute.) Je me suis vraiment identifié à ses trucs.

Au début du podcast (avant le bout sur la dépresssion), il y a aussi une discussion intéressante sur les problèmes des vieux médias télé et la transition vers le web.

Plus tard dans le podcast (après le bout sur la dépression), il y a aussi une cool discussion sur le système de santé américain et leur amour pour le capitalisme intense et les problèmes que ça occasionne.

J’ai aussi beaucoup aimé l’anecdote de Rogan quand il raconte un câlin qu’il a reçu.

Évidemment, le podcast est aussi disponible sur iTunes en podcast.

Désolé si je mets pas le temps exact pour chaque truc dont je parle. C’est du temps que je n’avais pas (à mettre là-dessus).