Les questions sur OK Cupid

Je me suis installé OK Cupid sur le iPad pour comparer avec d’autres apps et j’aime beaucoup le concept des questions. En fait, ça ressemble vraiment à mon quiz pour trouver The One.

Bon, c’est sûr que ce n’est pas aussi efficace que mon suuuper quiz, mais c’est quand même un bon concept. En fait, je trouve qu’on apprend souvent plus à connaitre le monde avec ces questions qu’avec les autres infos où la fille donne son signe astrologique. Et pendant que j’y pense, juste vous avertir que commence une conversation avec une inconnue en lui demandant « Tu niaises quand tu dis que tu crois à l’astrologie, right? », ça peut créer un froid.

Je faisais juste installer l’app pour comparer et possiblement me trouver des sujets de chroniques alors je n’ai pas vraiment rempli ma fiche, mais quand j’ai commencé à répondre aux aux questions, je n’étais plus capable d’arrêter!

C’est vraiment addictive!

La seule affaire qui m’énarve, c’est que si tu te plantes dans une réponse, tu ne peux pas la changer avant 24h! C’est vraiment chiant! Il y a une fois où j’ai répondu un truc super raciste parce que j’avais mal compris la question. Une autre fois, c’est le iPad qui m’a trahi en cliquant la mauvaise réponse pour une question de math super simple! Une humiliation de 24 heures, c’est quand même long. Et qui pense à aller changer tout ça 24h plus tard?

(Moi.)

Tout ça pour dire que j’aime le concept des questions. Ce n’est pas assez pour me faire aimer les trucs de rencontre, mais les autres apps devraient ajouter ce genre de features-là. C’est vraiment simple et ça aide vraiment à se faire une meilleure idée de la personne.

Je suis retombé dans mes vieux textes

C’est fou comme je me rappelle d’à peu près tous les commenteux et commenteuses. C’était quand même une cool communauté.

Le plus drôle à relire était ce texte de 2005 où j’écris 20 vérités sur moi. Je suis encore sensiblement le même gars. Au lieu d’avoir du Paula Abdul sur mon iPod, j’ai du Taylor Swift sur mon iPhone. Mais il y a un point où parle que je fais plein d’argent (!!!) et un autre où je freak parce que j’ai deux poils blancs dans ma barbe. L’affaire, c’est que 10 ans plus tard, j’ai zéro poil blanc. J’ai même pas de cheveu blanc. C’est weird.

Dans le plus déprimant, je n’ai toujours rien rayé dans mon Top 5 des trips de cul que tout le monde a eu sauf moi. Bon, en même temps, ce n’était pas une bucket list. Si ça ne m’ait jamais arrivé pendant aussi longtemps, c’est normal que ça ne change pas tant que ça.

Je me suis mis à relire tout ça parce que dans le bas de la page, j’ai un Top 5 des textes les plus populaires de la semaine et comme je n’écris pratiquement plus jamais ici, ça revient seulement à quel texte attire le plus de monde via Google. Je comprends quand c’est mon texte sur la Roku 3 ou les textes où je jasais de journalistes sexy, mais là, il y a 250 views sur mon très court texte : je t’aimerai toujours.

Je ne me rappelais même pas d’avoir écrit ça. Je ne sais pas trop ce qui l’a rendu populaire cette semaine précisément.

J’avais quand même une certaine nostalgie en relisant tout ça. Plein de textes qui sont devenus des chroniques. Plein qui sont devenus autre chose. D’ailleurs, j’ai un texte qui sera bientôt raconté en photos par une amie photographe de grand talent.

Si 10putes avait une force, c’est que j’arrivais à venir y écrire exactement ce que je voulais écrire. Je veux dire, j’écrivais exactement comme si personne n’allait jamais me lire. C’est souvent dans cet état d’esprit où t’arrives à sortir le meilleur. Quand t’en mets assez pour te montrer vulnérable. Au risque que ça puisse grafigner.

Je suis content de m’être rappelé ça.

 

 

 

Top 5 des trucs cool que je me suis tapé récemment

5. Entourage – Pour ceux qui ont tripé sur la série, vous allez triper sur le film! Moi, j’ai adoré. C’était comme de revoir des vieux chums. J’aime tellement ces gars-là. J’ai aussi eu du fun à lire les mauvaises critiques par du monde qui n’aimait pas ou ne connaissait pas la série. C’est clairement un film pour les fans. Si tu n’as pas vu la série, pars du début en 2005!

4. It Might Get Loud – Je pense que c’est Komtois qui a parlé de ça sur Facebook. C’est un documentaire où trois guitaristes aussi légendaires que différentes se rencontrent. Edge de U2, Jack White des White Stripes et Jimmy Page de Led Zeppelin. C’est sur Netflix et ça s’écoute très bien.

3. Jurassic World – J’étais rendu au film gratuit sur ma carte de fidélité alors j’en ai profité pour aller voir un gros film d’action en IMAX 3D. Le film ne réinvente absolument rien, mais le scénario m’a vraiment impressionné. C’est classique, mais tellement bien fait. Aucune scène inutile et quelques clins d’oeil cool à l’original. Ça va sonner paradoxal, mais même si on sait toujours où que ça s’en va, il y a toujours des surprises. Je trouvais le dinosaure-poisson du preview vraiment mal fait, mais c’est le seul à être mal fait. Vraiment un film à cinoche.

2. Dan Carlin’s Hardcore History – Ce n’est pas un film, mais bien un podcast audio de très grande qualité qui jase d’histoire. Ce que je recommande plus précisément, c’est la série de 5-6 épisodes nommée Blueprint for Armageddon où Carlin raconte exhaustivement la Première Guerre mondiale. Si vous êtes fan de ce genre de truc ou que vous voulez pimper votre culture générale, c’est vraiment intéressant et vous en avez pour une quinzaine d’heures!

 

1. Ex Machina – Alors que tout le monde ne parlait que de Mad Max (qui est aussi très cool), ce film-là est passé sous le radar avec sûrement 3% du budget. Je ne m’attendais pas à grand-chose, mais c’est vraiment fort. La prémisse et l’histoire sur l’intelligence artificielle en est une qu’on a vu souvent, mais ça reste vraiment bien fait.