10putes & nous #15!

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

toune: La russe – Malajube
Intro
toune: Neon Bible – Arcade Fire
Entrevue de tchendoh par Vanou sur le sex
toune: Bridges and Ballouns – The Decemberists
Bon, ok, c’est peut-être le temps d’updater le post… vous avez des suggestions pour un titre de chronique?

Extrait #1 – La main gauche qui te frappe pendant que la main droite retient ta tête pour pas que tu te blesses sur l’asphalte – Mahjor Bidet

Mahjor Bidet c’est d’abord Serge-André Amin qui compose chez lui sur son ordinateur, qui construit et déconstruit des sons. Puis se joint Renaud Bastien, multi-instrumentaliste et ami, puis, progressivement ce greffera Chantal Boulais, Alexandre Gauthier, Daniel Bédard et Robert Tétrault. Six membres donc pour cette formation de Montréal.

La musique de Mahjor Bidet est un brin planante, complexe, jolie. Les textes sont fins et surtout intéressants pour leur préoccupation à propos de la vie de tous les jours. La voix est reléguée au second plan, un très bon choix pour le style que la formation cherche. Le groupe a un disque sur le marché; La vie qui fitte avec la tapisserie. Si ça vous dit, ils seront à l’Alizé le 11 mai.

Extrait #2 – Biscuit Chinois – Jacquemort
Coup de cœur du moment. Thomas Augustin (claviériste de Malajube qui fait la voix et basse dans Jacquemort) démontre une fois de plus son grand talent avec ce petit EP de cinq pièces nommé Dent de lait. Comment, avec l’horaire surchargé de Malajube, Monsieur Augustin a réussi a enregistré avec trois amis de longue date, c’est un mystère, mais c’est décidément vachement intéressant. (Oh, et en passant, je me suis trompée, Grosse boîte, qui est le label de Jacquemort, est une division de Dare to Care, donc même cie que Malajube.)

Dent de lait est sorti le 10 avril dernier, disponible chez tout bon disquaire. A se procurer absolument si on aime le son indie pop-progressif, les textes sombres et poétiques et les claviers acides. En plus, la pochette est vraiment jolie.

Extrait #3 – Romantic Rights – Death From Above 1979

Pleurons ensemble la mort de ce groupe formidable qu’était le duo bassiste/batteur de Death from above 1979. DFA c’était un mur de son rough, sale et absolument génial.

Heureusement, ils nous aurons laissé 2 albums difficiles à classer et une couple de remix dont un fait par MSTRKRFT. Sebastien Grainger écorche sa voix et nos tympans avec des textes suggestifs et très… rock. Jesse F. Keeler est un bassiste totalement hallucinant qui joue de la basse comme qui s’était une guitare, ça donne un son différent et une dynamique étrange pour le plaisir coupable d’écouter le disque des dizaines de fois de suite en dansant hystériquement. Enfin, bref, Romantic Rights, qui n’est pas tellement romantique, est tiré de leur denier disque; You’re a woman, I’m a machine.

Conclusion
toune: If The Brakeman Turns My Way – Bright Eyes

Lire

Commentaires

  1. amaze a écrit

    10putes & nous rend mes oreilles heureuses!

    Bonne émission!

    Pis… je pensais être la seule a peté une coche quand ya du monde qui baise dans la même pièce que moi. Je me sens moins seule!! :)

    Et pour ta récompense si t’abordes une fille… Tu pourrais faire ça en gagure… Genre: si t’abordes une fille, tout ceux qui participe à la gagure te donne 5$ !

  2. a écrit

    Ahahahjajaja… On se sent moins seul après avoir écouté cette entrevue. Diffusée à grande échelle, je crois qu’elle pourrait se révéler être un grand apport social. Pensez-y…

  3. C'est Raoul a écrit

    Héhé! On sent la running joke.

    Je suis juste a Néon Bible. C’est toujours intéressant! (ok, des fois moins quand je trippes pas sur les bands, mais c’est toujours surprenant, et sincère!)

    Tu me mettras un t-shirt (si ils sont aussi beaux que ceux de Dale. Je regrette, j’aurais du en prendre un (mais j’en ai ben de trop).

  4. z a écrit

    Heille c’est la première émission que j’écoute.. Facteurs décisifs : La russe, les commentaires intrigants. Entk, c’était divertissant, keep up the good work!

  5. a écrit

    Si tu as aimé DFA 1979, tu dois essayer Femme Fatale, c’est autre band parallèle avec les gars (juste Keller, je ne suis pas certain) de DFA. Ça rentre au poste pas mal plus, tu verras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>