Saloperies

Tantôt, je… flirtais fort (par écrit) avec une fille. Ça faisait longtemps je n’avais pas fait ça. Ça m’a rappelé des trucs, une partie de moi qui est (était?) un peu morte. Ou que j’ai oublié. Ça m’a permis de comprendre pourquoi je n’ai pas écrit de nouvelles depuis si longtemps. Ce qui est grisant, c’est la connection avec la fille. C’est ça qui amène du precum. Avoir une cible intéressante. Sinon, écrire une histoire pour écrire une histoire, c’est… différent. Les autres nouvelles, celles qui étaient l’fun à écrire, elles avaient toujours à la base, un public bien précis, et surtout, bien restreint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>