I don’t sleep, I dream

Je rêve beaucoup de ce temps-là. Beaucoup de rêves de cul. Si t’es jolie et que je t’ai déjà vu (même si ce n’est qu’en photo), je t’ai probablement déjà accoté quelque part dans mon inconscient. D’habitude, ce serait une période un peu agace mais apréciable. Là, on dirait que ça me frustre. En fait, on dirait que chaque baise symbolise à sa façon une de mes frustrations. Je suis vraiment dans une passe de doute. J’ai l’impression d’être seul et fixe au centre d’un rave où tout le monde a le moment de sa vie. Jusqu’au moment où…

2 thoughts to “I don’t sleep, I dream”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *