Dans le positif

Dans tout le conflit étudiant, au moins, il y a un peu de dialogue. Pas entre les partis, mais entre les citoyens. Et comme résultat, il y a des gens qui comprennent de mieux en mieux les agendas politiques.

Entre autre, ç’aura permis de voir que déjà, la CAQ de François Legault est rendu l’ADQ #2. Ça n’aura pas pris long à se faire voir. J’aimais le pragmatisme de départ, mais ils ont clairement perdu mon vote avec leur attitude dans ce dossier-là.

Ça permet aussi de faire des constats sur le Québec. Où l’on en est avec nos complexes face à l’argent ou aux gens éduqués. Clairement, il nous reste encore bien du chemin à faire!

Ça a aussi permis de nous donner une idée de ce que ça donnerait de n’avoir que des médias privés. L’impact que ça peut avoir sur l’opinion publique, et le contrôle que ça donne à des gens déjà très puissants.

Ce sont des trucs qui peuvent être durs à saisir et à croire quand on reste dans la théorie, mais là, avec des exemples aussi flagrants et concrets, ç’aura vraiment été utile à tout le monde.

Ce qui nous tue pas nous rend plus fort, y parait. Reste à voir si les Québécois vont devenir crissement forts, ou juste mourir.

Commentaires

  1. pierrot a écrit

    Dans le dossier étudiant le Parti Libéral a déjà négocié dans le passé avec des bandits Mohawk qui bloquaient des routes et des ponts et qui avaient des mitraillettes dans les mains. Ils avaient aussi tué un agent de la GRC dans une fusillade. « Le 12 juillet, John Ciaccia se rend directement à Kanesatake et franchit les barricades pour rencontrer en personne les Mohawks. Il leur garantit l’annulation du projet de golf et qu’aucun nouvel assaut de la SQ n’aurait lieu durant les pourparlers. » LOL! il a négocié avec des gens avec des mitraillettes dans les mains. Pi les « méchants » étudiants la ministre de l’éducation ne veut même pas les voir.! Pi ils trouvent les étudiants trop violents pour négocier avec… Pi je parlerai pas de liens du Parti Libéral avec la mafia, un groupe non-violent comme tout le monde le sait.

  2. Redge a écrit

    En même temps, ça permet aussi de voir c’que ça donne d’avoir un gouvernement qui fait ce qu’il veut et qui, en bout de ligne, n’a absolument aucun compte à rendre à la population. Moi c’est ce qui m’inquiète.

    J’veux dire, t’as beau être pour ou contre la hausse, et à moins d’être juste cave, tu ne peux pas trouver que le gouvernement agis de façon responsable dans cette histoire-là.

  3. pierrot a écrit

    On élit une dictature au 4 ans. C’est cela notre « démocratie ». La seule différence avec une dictature est que nous on choisis nos oppresseurs. En leur donnant un cheque en blanc pour légiférer quant ils ont la majorité c’est pas loin des pouvoir d’une dictature. C’est juste l’uniforme militaire qu’il y a pas. Moi j’ai toujours pensé que les gens devraient voter pour les décisions à prendre et pas pour les personnes. On s’en foue qui est au pouvoir c’est les décisions qui sont importantes. Comme dirait Coluche, si les élections pouvaient changer quelque chose ça ferait longtemps que ce serait interdit de voter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>