Jasons hockey avant le septième match

Presque toute sa carrière, Michel Therrien a eu des clubs tough et ça a toujours fait partie de son style très dur. On dirait que parfois, il oublie le genre de club qu’il a sous la main avec le Canadien. Il a fait cette gaffe-là l’année passée contre Ottawa où ils se sont fait pulvériser par les gros Sens. Cette année, après avoir torché Tampa Bay en misant sur sa vitesse dans une série zéro physique, il a encore eu le réflexe de ramener la robustesse contre Boston.

Le pire était dans le match #5 à Boston. C’est bien beau d’avoir Moen et Prust et Murray qui sont fort pour pousser de la fonte, mais non seulement ils ne produisent absolument rien offensivement, Boston demeure la plus grosse équipe et ne se laissera pas intimider à ce niveau-là. Où le CH a l’avantage sur Boston, c’est avec sur la vitesse. C’est d’ailleurs pour ça que j’espérais voir Beaulieu embarquer dans l’alignement. J’étais vraiment content de sa performance.

En ramenant aussi Brière, ça donnait enfin une deuxième unité digne de ce nom en avantage numérique. Markov ne peut pas participer à deux avantages numériques d’affilés. Il n’est juste pas capable. Mais bon, l’ajout de Beaulieu avec le dernier changement à Montréal, ce n’est pas la même chose que Beaulieu à Boston où il pourrait être pris sur la glace contre les grosses lignes des Bruins. Lui et Weaver ont eu quelques difficultés en défensive. Ça me fait un peu peur.

J’adore la série parce qu’on apprend vraiment beaucoup sur l’équipe présentement. On peut voir les vrais bons joueurs dans l’équipe qui sont à leur meilleur quand ça compte. Voici ma courte liste des vrais :

– PK Subban avait déjà fait ses preuves, mais c’est un vrai gamer. C’est le seul qui ne m’inquiète pas pour le 7e match.
– Lars Eller est toujours solide en séries. J’adore la façon qu’il joue. Solide sur la rondelle.
– Carey Price a enfin prouvé qu’il pouvait performer dans les séries de la LNH. C’était la dernière année où je lui donnais une chance grâce à l’arrivée de Waite. Il dépasse toutes mes attentes.
– Emelin le tank qui frappe fort, et manquait tellement à l’équipe dans les séries l’année passée.

Je ne suis pas vraiment déçu de personne dans l’équipe, ce qui explique sûrement pourquoi le CH s’en sort aussi bien. J’avais déjà prévu que Pacioretty serait mauvais. Il abandonne toujours quand ce n’est pas «facile». Au moins, durant le match #6, il a enfin patiné un peu et fourni un certain effort et ça a fonctionné. Est-ce qu’il fournira le même effort ou mieux dans le match ultime à Boston? Ça reste à voir. Gionta est juste au bout du rouleau. Plekanec a toujours rushé quand il fallait jouer de façon intenses tous les deux jours. Je n’ai pas compris les critiques concernant Vanek. Je trouve qu’il est solide. Il y a plusieurs jeux où il faisait la passe parfaite et les autres joueurs sabotaient la chance de marquer.

Ce qui m’impressionne, c’est que le CH s’en sort bien côté blessures. C’est sûr que Prust est magané, et chaque fois que Bournival bousille une belle chance de marquer, je me rappelle que Galchenyuk est sur la touche. Mais les corps ne tombent pas au combat comme je m’y attendais. Markov est même encore debout!

En fait, on pourrait dire que Boston est l’équipe la plus maganée avec Chara qui est clairement blessé à une main. Je suis surpris que les médias n’en parlent jamais et semblent juste trouver que le gars est tranquille dans cette série. Il est incapable de prendre un lancer-frapper. Il joue à l’avant sur le power play et donne toujours la rondelle à Hamilton quand il se trouve à la pointe question de prendre le moins de lancer possible. Ça me semble clair.

On saura la vérité plus tard, j’imagine. Le CH doit vraiment profiter de l’occasion.

Je pense que Boston a 70% des chances de gagner le match #7 mais ça peut tellement basculer rapidement. La fameuse importance du premier but! J’espère seulement ne pas revoir le match #5 où le CH n’a simplement pas fourni l’effort. Si le CH peut se présenter et patiner comme il en est capable, je serai satisfait. S’il remporte cette série, la finale de la Coupe serait vraiment possible. Pittsburgh et New York sont aussi brûlés que Montréal et sont deux clubs contre qui ils ont obtenu beaucoup de succès.

En tout cas, c’est plus l’fun à regarder que l’année Halak où on savait bien que l’équipe jouait au-dessus de sa tête et qu’ils retourneraient au fond du classement l’année suivante. Là, on voit que Bergevin est en train de bâtir une vraie équipe. Ils n’ont pas le talent de Chicago, mais leur noyau est solide. Il était temps. Montréal mérite vraiment un directeur-gérant qui a du bon sens.

2 thoughts to “Jasons hockey avant le septième match”

  1. Je suis vraiment d’accord, en particulier sur Vanek. Quelqu’un a commencé à le critiquer et tous les moutons ont suivi, on dirait. Ah, le nouveau, il veut 50M et c’est beaucoup d’argent et il compte pas à toutes les secondes. Sacrament…

    Tu mentionnes pas Desharnais mais il fait pas mal autant qu’il peut faire lui aussi.

    J’avais juste complètement oublié Galchenyuk toutes les séries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *