Ce ne sont pas des fous

Je suis tanné qu’on répète dans les médias que les gens qui ont commis l’attentat au Charlie Hebdo sont des fous. Ce ne sont pas des fous. Des fous, ça ne commet pas ce genre de crime. Un fou, ça se fait tirer par des policiers dans le métro parce que ça a décidé sur un coup de tête de courir sur le quai en poignardant des gens au hasard.

C’est quelqu’un qui n’a pas de contrôle ou qui hallucine. Quelqu’un qui a besoin d’être médicamenté et suivi.

Un fou, ça n’organise pas des manoeuvres militaires en groupe sur des cibles concrètes afin de passer des messages de façon méthodique. En fait, juste l’idée d’une équipe de fous, solidaire et organisée, c’est parfaitement absurde.

Ce sont des gens avec des convictions profondes et des valeurs fortes. Est-ce que Jean Tremblay est un fou parce qu’il croit que l’attentat est l’oeuvre du diable? Est-ce que les créationnistes sont tous des fous parce qu’ils nient l’évolution? À partir de quand passe-t-on de sain à fou? Au moment où t’agit sur tes croyances? Au moment où tes actes cessent d’être inoffensifs?

C’est gens-là ne sont pas des fous. Ce sont des radicaux. Des extrémistes. Des obscurantistes. Et ils commettent ces actes de façon parfaitement consciente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *