Ce que j’ai pensé de Rogue One, le nouveau Star Wars (sans spoilers, je pense)

Bien sincèrement, je n’ai pas trippé. Pourtant, j’étais willing au coton. J’étais facile à gagner. Je vais toujours voir les Star Wars à leur sortie et je suis super facile à satisfaire quand je vais voir un film tout seul. Je suis même allé voir The Force Awakens trois fois.

Et pourtant, meh.

Ce qui est fucké, c’est que je suis pas mal tout seul dans mon camp des babouneux déçus. Tout le monde a trippé sur ce film. Du coup, j’ai passé une bonne heure à me demander qu’est-ce qu’il manquait au film ou à ma tête pour arriver à être un peu plus émerveillé, et je pense que j’ai trouvé.

Je n’aime pas les prequels.

Bon, j’ai aimé The Godfather 2 qui se passe dans le passé, mais dans un récit comme celui de Star Wars, j’ai de la misère à embarquer dans une histoire dont je connais déjà la fin. Ça permet de faire quelques clins d’oeil agréables à la trilogie classique, mais on sait quand même où ça s’en va.

Encore plus que dans le Titanic.

Le film n’est pas mauvais. Rien n’est poche. Le droïde a quelques bonnes lignes. On met le paquet dans le dernier 10 minutes, mais justement, j’ai eu l’impression qu’on essayait de flasher des trucs à la toute fin pour me faire oublier les deux heures d’avant qui m’ont laissé tiède.

Pas froid, mais tiède.

Évidemment, Darth Vader est cool, mais je l’ai trouvé plus cool dans Star Wars Rebels, la série animée jeunesse. Et je m’attendais à ce qu’il soit plus présent que ça. Bref. J’étais vraiment prêt à aimer ça. J’avais même pris soin d’éviter toutes les bande-annonces pour me laisser surprendre par le film, mais finalement, je n’ai pas vraiment été surpris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *