Pourquoi je suis loin d’être la date idéale

Je me suis laissé matchmaker par une amie. Une amie que je n’ai jamais rencontrée, d’ailleurs. Mon cerveau me garrochait plein de bonnes raisons pour choker, mais finalement, c’est un peu ce qui m’a convaincu d’embarquer.

Ça va très bien côté carrière et je suis clairement dans mon meilleur état depuis vraiment longtemps, alors je me suis dit qu’il fallait bien recommencer à essayer des trucs, même si semi-objectivement, je reste un artiste pauvre qui se se remet d’une dépression.

Mine de rien, ça complique pas mal d’affaires. Déjà, la fille proposait qu’on se voit dans un bar à vin, alors en partant, il y a plusieurs trucs qui accrochent :

1- Mon vieux linge poche ne respectera jamais le dress code.
2- Il n’y a aucune chance que j’aie les moyens de ramasser le bill à la fin.
3- Je ne peux pas boire d’alcool donc c’est malaisant.
4- Et l’alcool, c’est pratique pour se dégêner.

En fait, les antidépresseurs et la dépression fuckent pas mal d’affaires.

5- C’est tough de ne pas en parler parce que vraiment d’actualité dans ce que je vis en ce moment.
6- Ce ne sont pas des sujets qui sont première-date-friendly.
7- Ah, et j’ai vraiment aucune libido.

Ne pas avoir de libido, ce n’est pas seulement poche parce que tu stresses de ne pas bander ou performer assez en fin de veillée, c’est aussi crucial dans le sens où les filles, elles ont tendance à vraiment aimer se sentir désirées. (Et par des gars confiants.) Et moi, mon désir est à off. (Et est-ce que j’ai besoin de parler de ma confiance?)

Aussi, je mange mal et j’ai seulement couru deux fois ces derniers temps alors :

8- Je suis zéro en forme.
9- Je suis un peu overweight.

Avoue que ça sent les noces!

Mais bon, mon côté critique a toujours été top pour me saboter. C’est sûr qu’en ne listant que le négatif, j’ai l’air de la pire poubelle au monde. Mais comme je disais, je suis dans une bonne passe. C’est pas mal juste ça mon gros upside :

10- Je vais de mieux en mieux depuis janvier.

J’ai un projet trippant qui chemine et dont j’aime jaser. Le printemps va arriver d’ici quelques mois et ça devrait me motiver pour la course. En fait, si les payes peuvent s’accumuler un peu, je vais pouvoir m’inscrire à quelques cours pour bouger plus d’une façon le fun.

J’essaie aussi de me rappeler que, même si j’ai toujours snobé les dates traditionnelles parce que j’haïs ça, pour le reste du monde, ce n’est pas vraiment un big deal. C’est juste une façon de se changer les idées ou de se booker une veillée sans trop d’espoir.

En tout cas, je suis pas mal sûr que la fille n’est pas en train de lister tous ses défauts dans un blog post. Et si ça se trouve, elle ne m’intéressera même pas! (Ahah! Super attitude.)

Bref, j’avais besoin de me défouler un peu, et maintenant que c’est fait, je vais essayer de prendre ça un peu plus relax. Juste accepter que j’en suis là pour le moment. Ensuite, on verra bien si cette version de moi arrive à plaire.

One thought to “Pourquoi je suis loin d’être la date idéale”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *