Top 5 de mes suggestions de cadeaux de fête réalistes

C’est ma fête le 23 et je stresse toujours un peu à savoir ce que je vais en faire, donc j’ai pensé m’évader dans les fantasmes et les idées de cadeaux qui m’arrangeraient bien. Voici ma liste si jamais vous vous sentez altruiste.

(À noter que le féminin a été utilisé afin de rendre le texte et les fantasmes plus agréables.)

5. Une amie que je peux appeler à n’importe quelle heure de la nuit

Bon, comme je ne bois plus avec les antidéps, c’est plus rare que j’aie une rage folle de jaser à quelqu’un à 4h du matin, mais il y a quand même quelques passes d’insomnie où ce serait pratique et apprécié. En fait, je pense que l’alcool faisait juste que j’arrêtais de faire semblant que je m’en sors correct tout seul.

3. Une entraineure personnelle douée et motivante

Une coach super empathique qui tiendrait compte de mes nombreux fucks et qui m’installerait une barre à chin-up et qui viendrait me motiver jusqu’à ce que je revienne à une shape qui a du bon sens et, qui sait, que j’arrive à unlocker les fameuses endorphines dont tout le monde parle. Et tout ça, avec la bonne attitude qui fonctionne.

2. Tag team avec une diététiste

Il parait que pour être mince et en shape, c’est surtout une question d’alimentation alors peut-être que je pourrait avoir une diététiste de feu qui me ferait tous les tests de sang modernes pour trouver le genre d’alimentation optimal dont mon corps a besoin pour filer à son top. (Et ça inclurait des cheeseburgers.)

2. Une garde-robe qui ferait que personne ne pourrait deviner combien je suis pauvre

Crime que mon linge est usé! Là, j’aurais des sous-vêtements pas de trous et pour chaque jour de la semaine et aussi un couvre-chef qui me ferait bien! Ah, et un kit de linge où l’on ne me reconnait pas du tout + des nouvelles lunettes + des lunettes de soleil + plein de nouveaux hoodies avec des capuches cool.

1. Un salaire le temps d’écrire mon roman

Après trois débuts de romans très différents pour expérimenter, j’ai finalement commencé à écrire un vrai roman, mais ça reste un peu en background parce que je dois privilégier les trucs qui arrivent à payer le loyer. J’envie vraiment les gens qui peuvent se permettre d’écrire un roman comme job principale!

Et vous, qu’est-ce que vous faites de votre St-Jean? Je ne sais pas si Lydia Képinski est en show quelque part à Montréal. C’est le seul début de plan que j’ai pour l’instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *