Semaine de contraste

Le tournage de notre websérie est en cours et je suis allé passer deux journées complètes là-bas. C’était vraiment cool de me sentir bienvenue même si je sers surtout à être dans leurs jambes et à manger des biscuits à brisures de chocolat. :)

J’apprends beaucoup. Je pose autant de question qu’un kid de 4 ans et je commence à avoir une bonne idée de qui sert à quoi. Crime que le public ne réalise pas combien il y a de travail derrière tout ça! Et nous, ce n’est qu’une websérie, là! Pas étonnant que les équipes de cinéma soient si gigantesques.

L’expérience était malade! C’est le genre de travail d’équipe quasi-familial qui est vraiment grisant et qui vient me chercher. C’est con, mais ça me rappelait quand je travaillais comme plongeur/serveur pour la compagnie de traiteur de ma mère. Une vingtaine de personnes en rush où tout le monde est en mode solution parce qu’on est pressés par le temps et il faut que ça se fasse. Et les fins de journée où t’es juste vidé, mais que t’es content d’être passé au travers.

C’est aussi trippant de voir autant de gens compétents et aussi passionnés que moi qui travaillent et vivent presque ensemble pour un petit bout. En plus, là c’était pour un truc que j’ai écrit! Te dire combien j’ai hâte de voir le résultat final! Et de recommencer!

En parallèle, je devais faire des heures sur ma nouvelle job alimentaire. Criss que le contraste est grand! Je dois faire full d’heures là-dessus, mais je réfléchis encore à comment je peux arriver à équilibrer ça pour ne pas me décourager trop vite. Idéalement, je ferais ça non stop jusqu’à la mi-janvier pour me sortir la tête de l’eau côté cash, mais ce n’est pas évident d’être à 100% dans un truc du genre et me dire que je vais mettre ma vie sur pause pendant 45 jours.

À certains niveaux, j’ai déjà l’impression que ma vie est sur pause depuis un bout. En plus, on dirait que toute la semaine, je suis tombé sur des couples inspirants et amoureux qui ont l’air si heureux ensemble. Ç’a vraiment mis le spotlight sur mon vide à moi.

Mais bon, ce serait con de trop focusser sur le négatif. C’était une bonne semaine. Ça montre juste qu’il me reste juste encore quelques trucs à placer pour m’approcher d’un bonheur qui a du bon sens.

D’ailleurs, j’ai une idée de film qui a débloqué en fin de semaine et à laquelle je crois beaucoup. Ça devrait aider à rendre les 45 prochains jours moins plates.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *