Le docu Bye portant sur le suicide du fils d’Alexandre Taillefer

Le docu Bye sur le suicide du fils d’Alexandre Taillefer est maintenant disponible sur tou.tv.
 
Ça fait brailler en masse et selon moi, le mot le plus important du docu est vraiment la valorisation. Si les gens vont se réfugier dans le gaming, c’est parce que c’est l’endroit où ils se sentent le plus acceptés, appréciés et valorisés. Contrairement à la vraie vie où ils se sentent jugés, intimidés et rejetés.
 
Inutiles.
 
L’entourage peut avoir le réflexe de simplement couper l’accès à ces jeux pour régler le problème, mais ces feelings-là demeureront à moins de leur apporter une vraie aide concrète et durable.
 
Le cas de Loïc est particulièrement inspirant où l’aide obtenue lui a vraiment permis de comprendre sa problématique. Une problématique qui doit être extrêmement difficile à saisir pour de jeunes adolescents. Même les adultes n’ont souvent pas les outils nécessaires pour comprendre ce genre de dynamique. Et la dépression n’aide en rien à y voir plus clair.
 
Maintenant, est-ce que les options qu’avaient Loïc sont disponibles partout? Disons que les parents de Loïc n’avaient pas l’air d’être trop limités par l’argent. (Comme un peu tout le monde dans le docu, d’ailleurs.)
 
Et au-delà du système de santé déficient, est-ce qu’on peut tous être un peu plus vigilants et faire un effort supplémentaire pour lire entre les lignes et intervenir ou demander de l’aide dès qu’il y a le moindre doute?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *