Top 5 des trucs qui m’ont marqué en me retapant Ally McBeal

Ally McBeal est une série exceptionnelle qui a été très marquante pour moi. La série est sortie en 1998 où j’étais encore au cégep et en la réécoutant, je me rends compte qu’après The Fresh Prince of Bel-Air, c’est sûrement une des séries qui m’a le plus influencé.

Il faut dire que j’étais autant en amour que je m’identifiais au psycho-romantisme d’Ally. Elle représente encore mon crush #1 dans les personnages de série télé de tous les temps! Elle est siiiii charmante!

Voici cinq trucs qui m’ont marqué en me retapant ça.

5. La série commence avec une agression sexuelle au travail où les boss d’Ally prennent le bord de l’agresseur. #metoo

4. Même si c’est plein de personnages féminins forts et modernes et que la série s’adressait clairement à un public plus féminin, 100% des épisodes sont écrits par le même gars, David E. Kelley, qui s’est spécialisé dans les séries d’avocats. Et aujourd’hui à 61 ans, il est encore dans le coup. C’est lui qui a écrit Big Little Lies, la série primée dont certains épisodes étaient réalisés par Jean-Marc Vallée.

3. Comme avec son autre série House, la chaine FOX adore mettre en scène des personnages aux métiers (médecins, avocats, etc.) qui ne sont accessibles qu’aux plus riches, mais que ça ne parait jamais. Ils coûtent une fortune, mais l’histoire du coût est toujours évacuée. Ils font toujours tout ça de gaité de coeur et sans rien compter. Personne n’est jamais trop pauvre pour avoir accès à leurs services.

2. Ellen DeGeneres a compris la vie en tabarnik!

1. Dans l’épisode S02E14 où l’on parle des relations amoureuses au travail, les méchants avocats sont ceux qui veulent imposer des règles pour que personne ne traverse la ligne au travail et les gentils avocats sont ceux qui sont du bord de l’amouuuuur et qui font confiance que les adultes sont capables d’agir en adultes. Je me demande si en 2018, ce serait l’inverse.

Three-quarters of every waking hour is spent at the workplace. Their policies are trying to legislate against smiling, hugging… complimenting somebody. Banning the possibility of finding love there. Have we gone mad? Do you know how hard it is to find love, period. You take away the workplace, that leaves bars, parties, the gym. These venues where people only reveal the piña colada sides of themselves.

Bref, c’est cool de me retaper tout ça. Je me rends compte avec le recul que la première saison avait été ma préférée, même si Ling et Nelle n’arrivent qu’à la deuxième. (Avec la très cool relation Nelle & John.) Le sommet de popularité de la série était à la deuxième saison et ça s’est essoufflé par la suite. Il s’était passé la même chose avec moi où j’avais décroché alors qu’Ally se pognait Jon Bon Jovi et Robert Downey Jr.

Sûrement par jalousie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *