« I don’t want to go insaaaaaaaaane!! » *

J’ai eu une semaine spéciale avec des évènements qui se racontent mal. En général, les rêves se racontent mal. En plus que les miens sont souvent des suites ou des rêves récurrents que je n’arrive même pas à comprendre moi-même.

J’ai rêvé que je fréquentais cette femme qui achevait à cause d’un cancer. Une femme élancée plus vieille et plus élégante que moi et qui ne parlait pas mais qui était douce et chaleureuse. Et un moment donné, en marchant dans son appartement, j’ai viré un coin et je suis tombé sur ma mère qui, avant même que j’ouvre la bouche, s’est placée un vieux revolver sur la tempe et s’est s’éclater la tête en s’écroulant par terre.

Je me suis réveillé en choc parce que c’était tellement soudain et WTF. J’étais tout trempe alors j’ai marché un peu dans mon appart le temps de sécher. Quand je me suis recouché, je ne me souviens plus à quoi j’ai rêvé, mais encore une fois, je me suis retourné et je suis retombé sur ma mère qui s’est gunné dans ma face.

Rendu là, il était 5h10 et j’ai décidé de me lever quand même.

***

Hier, je suis allé voir Black Panther. J’avais hâte de le voir et je n’ai pas été déçu. C’est cool de voir qu’un film de Disney et de superhéros puisse quand même avoir un impact fort et rassembleur au niveau sociétal. Dans les dernières semaines, j’ai trippé à voir plein de gens de la communauté noire apprécier le film et ce qu’il représente. Et ce n’est pas seulement de voir des noirs à l’écran. Ça faisait tellement de bien de voir l’Afrique jouer un rôle de leader. Un leader avec des ressources. J’adore voir un peuple retrouver sa fierté.

Plus tôt dans la semaine, je parlais de combien j’espérais tomber sur la femme de ma vie à cette projection. Peut-être que le hasard fera qu’elle soit assise à côté de moi lors de la projection. J’ai été mind-fucké parce qu’à la place, je suis tombé sur une ancienne amie. Une relation morte. Les deux, on a fait le saut en se reconnaissant et c’est comme si nos cerveaux ont pris un instant à se souvenir qu’on n’est pas si contents que ça de se revoir.

En fait, je l’aimais bien cette fille, mais elle, je ne crois pas. Je me suis senti mal de lui amener du malaise à elle et son copain lors de leur sortie d’après-midi alors je me suis décalé de quelques bancs. J’imagine qu’elle a apprécié parce qu’elle ne m’a pas salué en quittant.

***

En revenant, je me suis pris à la bibliothèque un livre de Pierre Falardeau qui contient les lettres qu’il a envoyées à un ami pendant une grande partie de sa vie. Ça m’a donné le goût d’aller sur YouTube pour revoir ses vieilles entrevues et je suis tombé sur le documentaire de sa vie.

Cet homme-là est si inspirant. Je me suis toujours identifié à sa colère de fond et j’ai toujours admiré son désir de se battre et d’être libre. Ça m’attire parce que le destin du peuple québécois a toujours été quelque chose auquel je me suis senti attaché sans comprendre pourquoi. Pourquoi l’indépendance est si importante pour moi? Pourquoi je laisse ce destin-là affecté autant le mien? Je ne le comprends pas. Ça se fait tout seul.

Je suis affecté par mon groupe. S’il va mal, je vais mal. S’il va bien, je m’enthousiasme et tout semble plus facile. Je pense que c’est ce que j’ai de plus spirituel. Un truc que je ne m’explique pas et qui semble plus grand que moi.

En regardant le docu de Falardeau, je l’ai envié d’avoir une femme qu’il a gardée jusqu’à la fin. Je n’étais pas au courant. Je me disais que c’était le genre d’artiste bourru qui finissait tout seul. Tout seul comme moi. Au contraire. Une femme, trois enfants et pas mal de bonheur.

Même mort, il m’inspire encore.

***

Ce matin, je me suis encore frappé à combien c’est tough de rencontrer du monde. Trouver des relations avec qui ce serait le fun d’échanger. De partager. Sans l’option des apps de rencontre, je trouve ça difficile et je ne sais plus où chercher. J’aimerais que ce soit aussi facile que dans les rêves ou les films. Ou que le destin soit plus d’adon.

* Le titre vient du nouvel album de Car Seat Headrest, un band que je te recommande.

One thought to “« I don’t want to go insaaaaaaaaane!! » *”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *