Petit gars sensible

J’ai pleuré cet après-midi pour un petit truc.

Un petit truc humain, mais un petit truc quand même. Je ne sais pas si je dois me dire que c’est bon d’avoir de l’émotion malgré les antidépresseurs, ou me dire qu’au contraire, ma tristesse doit être vraiment bad pour pleurer malgré les antidéps.

Je pense que le petit truc est relié à quelque chose de plus gros. Je me sens seul ces temps-ci et tout ce qui touche à cette corde-là semble m’affecter exponentiellement. Il y a aussi que n’ai plus de psy depuis le début de l’année alors sûrement que ça joue.

Peut-être que j’accumule trop de petits trucs et que ça commence à déborder. Je crois que je manque de spots où je peux m’exprimer pleinement mais surtout, être compris et accepté. Être reçu.

Ça doit être ça. Ma vie manque de réception.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *