Ça avance très bien pour le recueil VDLP!

Après un petit lousse, ça avance très bien pour le recueil Victime de la porn!

Illustrations

Moi pis ma designer (ça fait big, hein?) avons enfin choisi l’artiste pour faire les illustrations du bouquin et c’est très cool de voir les premiers dessins commencer à rentrer! Des personnification de pénis, c’est toujours le fun à recevoir! Et je pense que ça va vraiment rendre l’item plus cool.

Correction

Du côté de la correction, ça achève en crime! J’ai aussi repassé moi-même une 1000e fois pour enlever encore plus de 40 textes! Ça s’en vient dur sur le coeur! Il en reste à peu près 115, ce qui est beaucoup plus que les autres recueils du genre, de ce que j’ai pu voir. Mon objectif personnel est juste de torcher Stéphane Laporte. ;)

Nombre de pages

L’objectif est que le bouquin finisse autour de 300-320 pages. Ce n’est pas une question de coût, mais plus une question :

  1. De format du livre où l’on ne veut pas que ça donne un livre cube semi-dictionnaire.
  2. De contenu où je souhaite vraiment que ce soit condensé au possible et avec aucune longueur.

Coupures difficiles

Les deux derniers textes que j’ai flushés sont des chroniques qui avaient vraiment bien marché. Ça me fait vraiment chier d’enlever celle sur Miley Cyrus qui twerk aux MTV’s parce que le slut-shaming est vraiment un immense problème que je vois partout. (Juste à regarder les commentaires sur Stormy Daniels.) L’autre texte parlait de combien c’est cool de deviner l’autre durant le sexe au lieu de tout verbaliser, mais à l’ère de #metoo #moiaussi avec toutes les histoires où des agresseurs se servent du silence pour justifier leurs actes sans consentement, ça ne fonctionnait plus.

Propos

Ça me permet aussi de recentrer tout ça sur le concept de départ de VDLP qui s’est toujours voulu aidant, décomplexant et positif. C’est sûr qu’avec les années, j’avais des chroniques plus amères ou avec plus de colère et là, je peux les discarter et garder plus focus. (Ahah, expression douchebag.) J’essaie aussi de créer un produit le plus intemporel possible en mettant à jour plusieurs petits trucs, même si le vocabulaire change vite.

Par exemple, je n’ai aucun texte qui parle de privilège de mâle blanc cis. Peut-être que je pourrais garder ça pour la description de derrière de livre. « Victime de la porn : Manplaining d’un branleur blanc cis. » Ahaha!

Impression

Pour l’impression, je me croise les doigts pour que DKP Print d’Amazon soit enfin disponible au Canada! Ce serait vraiment la solution la plus simple pour moi. Sinon, je serai obligé de me rabattre sur CreateSpace, l’ancien partenaire d’Amazon dont ils sont en train de se débarrasser. Le Canada est un des rares pays où CreateSpace a encore un contrat d’exclusivité et je ne sais pas quand ça se termine. Tout ce qu’Amazon écrit concernant le Canada, c’est « not yet ». Espérons que ça change dans les prochains mois.

Nightlife

J’aimerais que la sortie officielle se fasse vers la fin de l’été ou au début de l’automne. La seule inquiétude qu’il me reste, c’est pour la vérification avec Nightlife. C’était clair dans mon contrat que je pouvais faire ça parce que c’est mon plan depuis le début et j’ai négocié en circonstance, mais je dois quand même les faire approuver. Et comme Nightlife a changé de propriétaire depuis le temps et que les choses se décident à Toronto, j’ai peur de ne pas être au top de leurs priorités et que ça s’étire.

Ratings ★★★★★

Aussi, pour la sortir, j’espère avoir des bons ratings de mon monde! :) J’aimerais que mon lectorat soit dans les les premiers à noter le livre pour lui donner une petite chance! Il parait que si tu n’as pas 15-20 ratings de 5 étoiles en partant, tu n’existes juste pas! Il faudrait que je me crée une liste de tout le monde qui trippe sur la chronique et qui va vouloir acheter le livre.

Fantasmes & rêves

C’est sûr que je fais tout ça surtout pour créer un souvenir cool de cette chronique, mais ce serait aussi cool de lui donner une vraie chance de trouver son public. Comme il sera disponible sur Amazon partout dans la francophonie, on ne sait jamais ce que ça peut donner, eheheh :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *