Combien tu m’aimes

J’ai écouté ce film, hier. Une production de la France et de l’Italie. Vraiment le genre de film qui me choque de pas avoir écrit avant. L’amorce est débile. Vraiment vraiment vraiment.

J’ai trippé fort.

J’adore la musique classique et la lenteur de certains dialogues. Je suis pas un expert du cinéma de répertoire (est-ce que ça se qualifie ou c’est trop pop?) français mais il me fascine toujours. Surtout dans ce genre-là.

Monica Bellucci (qui a mauvaise réputation comme actrice mais que j’ai juste vu dans la matrice) est parfaite pour jouer la chick parfaite (non mais elle a tu une shape à aimer). Ça donne des envies.

J’ai moins aimé la deuxième partie mais la première était… grandiose. Ouin, je sors mes grands mots. Il y a aussi Depardieu qui me tape un peu sur les nerfs pcq il est dans tous les films mais c’est pas pour rien, il est bon.

À noter que les reviews du film sont pas mal toutes à chier.

Qqn a des bons films à suggérer avec le manque de série? Dites un peu pourquoi vous avez trippé pcq plusieurs d’entres vous sont pas trustables. Ah, et dites c’est quel genre de film.

Ah, pis faites donc ce que vous voulez… ;)

Rejoindre la conversation

19 commentaires

  1. Wow!
    Un gars qui aime aussi les films français!
    Je crois rêver!

    On se donne r-v au quartier latin pour le prochain? :D

    (Avis à tous: Oui, je flirte gros comme le bras! mdr)

  2. Ouais, Monica Bellucci est vraiment ravissante… j’ai été séduit par sa beauté ;-D

    Film à conseiller, peut-être : L’auberge Espagnol avec la suite Les poupées Russes. Comédie axée sur l’amour, sexe, différences entre les autres nations de l’europe, échange entre étudiants,les blagues françaises sont pas de si mauvais goûts. Celle qui joue Anne-Sophie est vraiment chicks.

    A+

  3. Me and You and Everyone We Know. Un petit film indépendant et américain. Les personnages sont tellement vrais et vulnérables. L’athmosphère est brillante. La simplicité est frappante. Miranda July n’a rien de Monica Bellucci mais elle a un imaginaire poétique et intense à mis chemin entre l’absurdité de Todd Solondz et la délicatesse de Sofia Coppola. Bref, si tu aimes les films de Sundance, c’est à regarder un soir d’hiver, en se rappelant à quel point on manque de tendresse à soir. Merde.

  4. Les films de Bergman. C’est un incontournable. Ses films donnent le gout d’écrire. Si t’a aimé le déclin et les films de Woody Allen c’est certain que tu va aimer Bergman.

  5. Hey, eman qui fait des comments sur ton blog, c’est-tu eman le rappeur de Qc?

    Aparté à part, j’ai vu « The life and death of Peter Sellers » hier. C’est pas pire. Ça vaut le coup d’être vu si t’aimes un peu Sellers (quoi que moi j’en avais rien à battre de lui, parce que je me rappelais d’aucun autre rôle que de Pink Panther avant de voir ce film). C’est un comique, pis t’aime ça, t’édudies en humour (ok, je dis ça juste pour être ben sûr que tu le verras pas).

    Last King of Scotland j’avoue c’est pas pire, mais le livre est meilleur. Pis je dis pas ça pour faire chier, c’est vrai. Il y a plus d’histoire dedans. Mais y’a aussi moyen de lire et voir le film.

    « Machuca » j’ai aussi vu ça la semaine passée. C’était un gros hit au Chili (le pays des Red Hot). Pis comme le dit un comment sur IMDB, c’est « […]in addition to having one of the best performances ever by a group of children », ce qui est vrai, parce que les kids overactent pas du tout. Ils ont l’air de vrais kids, même que le « héros » parle à peine, il fait juste des faces. Sérieux c’est un vraiment bon film.

  6. Mon film culte : La Vita è bella de Roberto Benigni. Il m’a fallu quand même assez longtemps pour le voir. Plusieurs m’en avaient parlé, mais l’histoire ne m’attirais pas ; l’Holocauste comme sujet principal, je me disais : Bah, du déjà vu … Je m’étais trompée !

  7. Eternal Sunshine of the Spotless Mind et The Science of Sleep. Lent, peu de dialogues, zéro action mais un visuel travaillé et un scénario avec une profondeur. Ça ne plaît pas à tout le monde mais bon… Ce sont, selon moi, deux excellents films.

  8. Tchendoh: Je n’arrive pas à suivre… si jamais tu te fais un petit fichier avec les propositions de chacun, tu m’en envoies une copie? :D

  9. Bon, pour le bien de l’humanité entière, je dois te conseiller Délicatessen (1991), qui est à mon sens l’un des plus grands chefs-d’oeuvre du ciné français. Si t’es pas rebuté par la facture un peu surréaliste, tu appréciera probablement. En très bref, c’est une histoire un peu post-apocalyptique où un ex-clown devient concierge chez un boucher cannibale qui vend la chair de ses anciens employés. Les choses se corsent lorsque ledit clown tombe amoureux de la fille du boucher. Ça a l’air étrange à priori, mais c’est réellement du grand art; les images son léchées et coté musical, c’est d’une inventivité délirante. Voici un extrait assez représentatif. (Ne te laisse pas rebuter par le titre hors propos en haut de la vidéo):

    http://fr.youtube.com/watch?v=I-pTWCarCwc&feature=related

  10. Tchendoh: Ah non? Dommage. C’est vraiment dommage. Une chance qu’un film ça s’écoute en silence :P Je vais devoir me rabattre sur ma paire de seins? MDR!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *