Le chialage par les blogs

(je vous préviens, je chiale sur les gens qui chialent, c’est fort)

J’ai visité un peu plus de nouveaux blogs qu’à l’habitude depuis hier. C’est fou le nombre de places où ça chiale. Je m’exclue pas de ça, évidemment. Le cynisme c’est cool mais un moment donné il faudrait de quoi d’un peu plus constructif.

Ce qui m’énarve c’est quand on en rajoute pour que ça fasse jaser et le pire du pire, ceux qui le font dans l’anonymat. Ça c’est pas juste les bloggeux, il y a les commenteux itoo. D’ailleurs, la plupart des messages que j’ai effacé en commentaire étaient par des anonymes. Les autres fois c’est des gens qui essaient de se faire de la pub.

La blogosphère a toujours été rempli de wannabe qui veulent être populaires. Un peu comme dans la télé-réalité. Le chialage ou le bitchage a l’air d’être une bonne façon de pogner. La provocation.

Par contre, je comprends pas que qqn veule être populaire mais pas avec son vrai nom. J’imagine que si ça marche, il se nomme. S’il reste nobody, ben il garde ça pour lui.

Je subis des attaques de ces gens-là des fois faque encore là, je peux pas prétendre être objectif, mais qqn qui crache des insultes et se cache, ça me semble tellement perdant (et à la limite d’être triste). Ironiquement, c’est toujours des gens qui se donnent des air tough avec des opinions super radicales.

Le meilleur que j’ai pogné, c’est celui qui écoeure le monde en commentaire mais que sur son blog à lui, ton commentaire doit être approuvé pour qu’il apparaisse. Le comble du pussyisme.

Join the Conversation

12 Comments

  1. Pour ma part, j’affectionne particulièrement les gens capables d’une pensée critique constructive, et qui n’éprouvent pas ce plaisir malsain que l’on développe par la critique réccurante: se sentir supérieur et cesser de remettre ses opinions en question.

  2. Dans mon cas c’est purement de la pub !!

    Pussyisme, j’adore. J’te l’emprunte !!!

  3. …en même temps, un post, c’est comme une bouteille à la mer… tu sais jamais sur qui ça va tomber. (Ouais, ouais, je sais, métaphore boiteuse!)

  4. En tout cas, je sais que tu as le courage de tes opinions ce qui n’est pas le cas de ceux que tu dénonces justement.

    Personnellement, je n’aime pas bitcher pour bitcher. N’empêche que je ne peux faire autrement qu’être en accord avec tes propos ; il y a vraiment beaucoup de monde qui se serve du pseudo anonymat d’internet pour se laisser aller à de la méchanceté pure.

Leave a comment

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *