Only if you do it right

Un couple et leur bon ami sont dans une taverne. Quand l’ami aperçoit une belle fille qui croise leur table pour aller vers les toilettes.

ami : Criss qu’elle est fourrable.

fille matchée : Quoi?!?

gars matché : Oh fuck, ça y’est…

fille matchée : Kessé « ça y’est » ?!?

gars matché : Rien, rien chérie, je me m êle pas de t’ça…

ami : Pas te m êler de quoi?

fille matchée : De ton flagrant manque de classe.

ami : Ben l à Sylvie, tu me connais. Tu le sais que j’ai de la classe.

fille matchée : Ben je croyais mais ton choix de mot est vraiment dégueulasse. Si t’as envie d’elle, tu pourrais choisir un autre mot.

ami : T’as raison.

gars matché : Hein?

ami : Ben ouais, elle a raison. Faire l’amour à une femme est une belle chose et on devrait choisir un mot à cette mesure.

gars matché : Ok, l à je suis pas capable de savoir si tu niaises.

fille matchée : Pourquoi il niaiserait?

ami : Ouin, pourquoi je niaiserais?

gars matché : Ok, l à je sais que tu niaises.

ami : Fourrer est un mot sale. C’est pas digne de l’acte…

gars matché : Je le savais.

ami : L à, quand elle est passée à côté de moi, j’ai essayé de la renifler, comme une fleur.

fille matchée : Renifler? Ça sonne plus comme un chien.

ami : La sentir, si tu préfères. Juste en la sentant, mes shorts se sont engorgées de sang. Je nous ai imaginer nous frencher à grands coups de langues saliveuses jusqu’ à chez nous. Dégouter chacun de notre bord au point d’en avoir les cuisses pleines. Je finis par la pénétrer avec mon engin tout veiné. Je l’écartèle au possible mais pas n’importe où. Y a le petit trou où c’qu’a pisse pis l’autre où c’qu’a chie. Moi, je vais la faire l’amourer entre les deux. Une fois dedans, ça va se mettre à juter encore plus, on va se zigner un maximum de temps avec un maximum de vigueur le temps qu’on ait échangé un maximum de bave, de sueur et de bactéries. Je vais lui laisser sur le corps la moitié de mes poils pis elle, elle va me laisser je ne sais trop combien d’infection avec ses ongles qu’elle va m’avoir planté partout. Et toute cette manifestation de salubrité va se culminer quand je vais finir par lui dècher dedans, avec ma jambe à côté du lit, nos deux t êtes accotées dans le mur et sa langue dans mon oreille.

fille matchée : J’ai jamais été aussi dégoûtée par quelqu’un de toute ma vie…

ami : Pis ça, c’est une baise super conventionelle. Je t’ai épargné le transfert de maladie potentiel ou encore pire, tu peux l’avoir engrossée et l à t’as l’histoire dégueulasse avec utérus, placenta et…

fille matchée : Un bébé, c’est dégueulasse?!

gars matché : Ok, tu peux arr êter l à, je suis déj à certain de ne plus fourrer du restant de l’année.

ami : Bah, c’est les f êtes. Ça achève. Ok, vos yeules elle revient…

Connais-tu mon super projet sur Patreon? Il faut que tu vois ça!

6 Comments

  1. Bel hommage à  Woody dans ton titre :)

  2. haha j’adore !

  3. très bon!

  4. Super, très très visuelle. Tout y es, un peu gras, mais ya des baises qui sont comme ca, super animal et rien de romantique.

  5. Très solide en effet comme dialogue cru. J’adore.

  6. C’est beau!!!!

    J’suis tellement d’accord, et avec l’utilisation du mot fourrer, et avec la partie des bébés.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 10putes.com

Theme by Anders NorenUp ↑