Prophétie

(je vous averti, c’est un post sur un sujet complexe qui est écrit par un gars malade et incohérent)

Aujourd’hui, le psy m’a demandé comment ça allait avec les filles. « Ben tranquille » que je lui ai répondu.

Je racontais que je tombais sur des filles extras, mais aucune desquelles je tomberais amoureux. Il m’a refait son speech comme quoi je devrais foncer plus. Je veux bien, mais foncer où?

Parce que moi je suis willing pour faire le taureau autant qu’il faut. Sans déconner, je pense que j’ai atteint la confiance nécessaire et je suis mieux dans ma peau et tout, mais en bout de ligne, il faut quand m ême des candidates, non?

Il m’a dit de sortir de mes talles habituelles. Qu’en restant à la m ême place, ça allait donner le m ême genre de filles. Ça fait du sens. Il a quand m ême senti que je n’étais pas convaincu. Selon lui, peut- être que psychologiquement, je n’y crois plus. Peut- être…

Si je réfléchis à des candidates, je n’en vois pas. Une fille à qui j’aimerais parler, avec qui j’aimerais baiser, avec qui je me verrais être un couple qui se tient : zéro résultat. Tout ce que je trouve, c’est du compromis sur ces trois trucs fondamentaux.

Consciemment, je crois sincèrement que j’ai encore la foi mais peut- être que le reste de ma t ête a abandonné. Mon coeur, lui, ne doit m ême plus se rappeler ce que c’est d’ être en amour.

Si j’ai psychologiquement abandonné, je suis un peu sucké. Rencontrer des filles en n’y croyant pas, ça n’attire que des échecs. C’est une espèce de prophétie autoréalisatrice. T’es certain que la fille n’existe pas, donc t’agis en tant que telle avec toutes les filles que tu rencontre et tu finis par avoir raison parce que tu sabotes toute.

Ouf, je sonne tellement philosophe de party. Bravo aux cerveaux qui arriveront à comprendre. Le mien est une grosse motte de morve et j’ai les yeux qui flottent.

J’ai toujours été comme ça (pas la motte de morve, le gars négatif). Je vois toute suite toutes les raisons pour lesquelles ça ne marchera pas. Plutôt que de voir les bons côtés en partant. Commencer par voir la personne pour ses qualités. Rester positif et ouvert. Crime que j’aimerais pouvoir faire ça.

C’est d’ailleurs ce que j’essaie de ce temps-là de façon très maladroite. Ce que ça donne, concr êtement, c’est moi qui n’y crois pas plus mais qui n’a jamais été aussi slut.

– tchendoh la pute

11 Comments

  1. Right on dude, moi je t’appuie! :)
    T’as pu mettre des mots sur de quoi qui m’est parfois arrivé.

    C’est trop fuckant d’être modérément en confiance consciemment mais qu’y en aie aucune inconsciemment..!
    Un peu comme un cynisme inconscient, j’sais pas.. peut-être qu’il nous arrive de projeter les « trends de comportement » du Monde en général sur les gens qu’on rencontre..?

    Mais le temps c’est le meilleur vecteur de confiance, et c’est en arrêtant de chercher qu’on trouve! :)

  2. Que s’est-il passé auparavant pour que ton cÅ“ur soit si réfractaire?? C’est vrai que j’arrive comme un cheveu sur la soupe et j’ai bien de mal à  suivre…

  3. Gribouille + oisillon

    15 janvier 2010 at 6 h 50

    Oui, c’est un peu complexe pour moi qui te lis ce matin. C’est vrai que ça doit devenir plus difficile de rencontrer avec le temps. D’un autre cà´té, il faut se donner une chance. Et oui, je crois aussi que c’est une bonne idée d’essayer des nouvelles stratégies pour connaà®tre des filles différentes. Bonne chance, tu finiras par trouver la perle rare.

  4. Pour moi c’est ben clair.

    Mais je ne pense pas que ça soit toi qui te conditionne: un showstopper, c’est un showstopper.

    Des critères ça en prend parce que si ça t’énarve là , imagine si ça va t’énarver quand la p’tite magie du début va s’estomper.

    Le pire c’est les odds que le jour o๠tu vas rencontrer une fille qui fite pour toi, ben ça soit la même chose pour elle.

  5. Ceci est un top post, je viens d’y lire ma vie

  6. Peut-être que maintenant que tu as a mis des mots sur tout ça, ce sera plus facile de corriger la situation, de te rendre compte que tu retombes dans ce pattern-là …
    En tk, je te le souhaite! :)

  7. Dis, est-ce que cela sous entend que tu peux éventuellement me tenir compagnie pour mes longues nuits froides d’hiver… Sans que tu ne t’accroches à  moi comme une sangsue?? CHOUETTE! A vrai dire à  ça m’arrangerai bien! J’aurais aucun soucis à  te remercier à  l’aube! :)

    (Quoi???? Il faut voir le bon cà´té des choses… Et na! Souris, nan, ris à  gorge déployé, j’aime ton rire, il est rempli de franchise.)

    Ps: Pour les nuits, l’idée serait de penser à  de monter le Kamasutra 2011. Pas mal… Hein?!

  8. J’aime bien le principe de prophétie autoréalisatrice pour expliquer l’idée de « pogner » ou non. C’est pour ça je pense qu’on dit que les gars en couple pognent plus que les célibataires. Pourquoi ne pas embarquer dans le jeu en essayant de voir ce qui peut fonctionner même si a priori un des trois aspects semble être un compromis? Peut-être qu’après un certain nombre de rencontres, ça pourra marcher (ou tu verras que tu t’es trompé)?

  9. Ou retourner le probleme: si tu n’y crois pas c’est que t’en a pas envie. Ou bien moins que ce que tu veux en penser. fits

  10. Commentaire un peu en retard, mais j’arrive de vacances, désolé de »remonter » un vieux sujet. J’aime bien ta phrase suivante parce qu’elle s’applique beaucoup à  ce que je vis, mais un peu à  l’inverse étant donné que je suis en couple:

    »Si je réfléchis à  des candidates, je n’en vois pas. Une fille à  qui j’aimerais parler, avec qui j’aimerais baiser, avec qui je me verrais être un couple qui se tient : zéro résultat. Tout ce que je trouve, c’est du compromis sur ces trois trucs fondamentaux. »

    Je pense que l’amour ce n’est que des compromis. Il y a pas de fille parfaite, ou sinon très peu. Y a-t-il vraiment quelqu’un qui existe pour quelqu’un d’autre qui comporte ces trois aspects? Si oui, je pense que la recherche va être ardue et très longue…

    Je suis en couple avec ma blonde ça fait dix ans et tous les jours je croise des filles que je baiserais plus qu’elle, des filles avec qui je me sens plus à  l’aise de parler de choses dont je ne lui parle pas ou très peu, ou de choses dont nos opinions ou nos goà»ts ne se rejoignent pas (ex.: j’aime parler de politique mais pas elle, j’aime la musique mais pas elle, elle aime parler d’enfants mais pas moi…) Par contre, j’ai un couple qui se tient et je suis somme toute heureux.

    Pourquoi? Parce que ma vie de couple n’est qu’une suite de compromis et la sienne aussi…Je sais pas o๠ça va nous mener au bout du chemin…Est-ce qu’on va chacun avoir des regrets? Probablement, mais est-ce que ça aura vraiment été mieux si j’avais foutu en l’air une relation qui dure depuis une décennie?

    Qui vivra verra…

  11. djaaz, ben à  chacun sa façon d’être heureux mais je pense que t’interprète mal mon affaire.

    Quand j’ai dit ça :

    ”Si je réfléchis à  des candidates, je n’en vois pas. Une fille à  qui j’aimerais parler, avec qui j’aimerais baiser, avec qui je me verrais être un couple qui se tient : zéro résultat. Tout ce que je trouve, c’est du compromis sur ces trois trucs fondamentaux.”

    Je trouve pas que j’exagère avec mes trois critères très basiques, c’est juste que ça dépend de comment on les interprète. J’ai pas dit qu’il me fallait une note de 100% à  chaque critère comme t’as l’air de penser.

    Si tu switch à  chaque fois que tu trouves une fille un peu mieux, t’as pas fini. Moi, j’aimerais juste en avoir une.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 10putes.com

Theme by Anders NorenUp ↑