Les faiseurs d’opinions qui n’ont pas d’opinions

Je trouve tellement bizarre tous ces chroniqueurs qui donnent leurs opinions sur tous les sujets (et toutes les tribunes) du monde, sauf quand il s’agit des dossiers les plus importants. Par exemple, ils ne diront jamais pour qui ils votent ou ils ne diront jamais leur opinion sur la question nationale.

Pourquoi? Je ne sais pas.

Je comprends dans le cas d’un journaliste qui est là pour rapporter des faits objectifs ou un autre qui est là pour vulgariser des trucs au spectateur. Mais quand t’es là comme chroniqueur qui amène son opinion sur tout, je ne comprends plus.

Est-ce que quelque chose m’échappe?

Pourtant, certains sont très clairs et jouent à visière levée. Tous les jours, sur l’heure du souper, je me tape Jean Lapierre au 98.5fm. Le gars est un ancien libéral qui amène sa mentalité (et son spin) libérale sur les enjeux de la journée. Tout le monde connait son historique et les animateurs le rappellent constamment.

Il a son casting. On le prend comme ça. C’est correct.

Mais juste après, il y a Patrick Lagacé. L’ex-Franc-Tireur plein de guts qui peut donner son opinion sur tout avec du mordant sexy, sauf sur la question nationale ou le meilleur parti selon lui. Tu te dis que peut-être qu’il est là pour contre-balancer Jean Lapierre, mais pas vraiment. Ces dernières semaines, ça fait quelques fois que je l’entends se plaindre que les militants péquistes sont les pires parce qu’ils le traitent toujours de fédéraliste. Je comprends que les militants péquistes puissent être lourds, mais quand tu te refuses à donner ton opinion sur un truc aussi fondamental, tu cours un peu après, non? Tu deviens un peu un défenseur du statu quo.

Et je n’en veux pas à Lagacé spécialement, il y a plein de chroniqueurs dans ce mode-là.

Ça me rappelle ces humoristes qui se prétendent engagés avec fierté parce qu’ils attaquent tout le monde de façon égale. Pourtant, c’est complètement le contraire de ce qu’être engagé signifie pour moi. Être engagé, c’est donner son opinion. Yvon Deschamps était engagé. On ne se demandait pas quelles étaient les valeurs ou les opinions d’Yvon Deschamps. On le savait en allant voir son show, ses oeuvres. Son propos était clair.

Est-ce que les gens se défilent pour se garder un maximum de public-cible? C’est juste une question de business? Il me semble que ça manque d’intégrité, et de guts. D’ailleurs, je lis et écoute souvent Mike Ward sur Twitter, Facebook ou ses podcasts et je sais que le gars est fédéraliste. Le gars est loin d’un humoriste engagé, et pourtant, il se prononce quand même. Je suis en désaccord avec à peu près toutes ses opinions autour de ça, mais au moins le gars est franc et direct. Ça ne m’empêche pas de l’écouter ou de consommer ses trucs.

Si tu ne souhaites pas te prononcer sur les enjeux importants, pourquoi tu tiens tant à avoir une tribune d’opinion à la base? Qu’est-ce qui peut te motiver à faire ça?

Clairement, il y a quelque chose qui m’échappe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *