C’est fascinant de suivre la série sur CM Punk. (J’ai mis les quatre épisodes à la fin du texte.) Crime qu’il part de loin!

Plusieurs comparent son parcours à celui de Brock Lesnar, mais il y a plusieurs différences majeures.

1.  Contrairement à Punk, Lesnar était un vrai lutteur avant de se joindre au « sport-spectacle » de la WWE. Il a été champion de vraie lutte dans la NCAA.

2. Lesnar avait 31 ans lorsqu’il a fait le saut dans la UFC. Punk en a 38.

3. Lesnar est un monstre de 300 livres qui se bat dans la division des poids lourd.

Dans la UFC, c’est de loin la division la moins technique. Comme les gars ont seulement à toucher l’autre une solide fois pour le mettre KO, ils n’ont pas besoin d’être si complets ou si techniques. En plus, la division a beaucoup moins de profondeur que les autres parce que les gros athlètes, ceux qui ont vraiment gagné le jackpot de la loterie génétique, ils ont plein d’options.

Pourquoi aller se battre à des salaires de misère dans la UFC quand tu peux aller gagner des millions au baseball, au football ou au hockey? Plusieurs poids lourds de la UFC sont des ex-joueurs de football qui n’étaient pas assez fort pour faire la NFL. Si LeBron James avait décidé de se battre au lieu de jouer au basket, c’est à peu près sûr qu’il aurait la ceinture.

CM Punk, lui, se battra dans les welterweights à 170lbs. La même division de tueurs que Georges St-Pierre où tout le monde est hyper technique et possède un cardio de fou. D’ailleurs, jamais CM Punk aurait pu affronter un vrai welterweight de la UFC. Ils ont dû lui trouver un jeune dans une ligue amateur afin de lui donner une micro-chance.

J’ai déjà fait cette comparaison dans ma vidéo, mais vu que tout le monde connait son hockey, ça donne vraiment une bonne idée.

La NHL a environ 600 joueurs et la UFC a environ 600 fighters. Si on compare, Mickey Gall (l’adversaire de CM Punk) est un peu comme un jeune joueur de la ligue américaine qui a des chances d’un jour percer la ligue nationale. Ce n’est pas un futur Sidney Crosby, mais il a des chances de jouer dans la grande ligue un jour.

En comparaison, CM Punk est genre… un gars qui joue dans Lance & Compte. Il est capable de patiner, mais est-ce qu’à 38 ans, il peut devenir meilleur qu’un joueur de la ligue américaine en 12 ou 15 mois? Non. C’est impossible.

Mais un combat, c’est très différent d’une partie de hockey. Il y a beaucoup plus de chaos et la partie mentale prend beaucoup plus de place.

C’est ce que j’adore de ce sport. Ce sont deux destins qui s’affrontent. Deux personnes qui veulent gagner plus que tout au monde. Et même s’ils sont prêts à tout sacrifier pour gagner et qu’ils se croient invincibles, il y a quelqu’un qui va perdre.

Il n’y a rien de plus dramatique que ça!

Et ce qui rend le parcours de CM Punk si intéressant, c’est qu’il savait très bien dans quoi il s’embarquait. Il suit le sport de près depuis longtemps. Il a un énorme respect pour les autres combattants. Et pourtant, il a quand même voulu s’essayer. Même avec les blessures. Même avec les fans et les autres combattants qui le ridiculisent. Il donne quand même tout ce qu’il a pour vivre cette expérience-là dans cette vie-ci.

Comment ne pas respecter ça?

Voici les quatre épisodes de sa préparation. Les bouts où il se bat sont particulièrement intéressants. Comme je disais en intro : crime qu’il part de loin!

Le premier épisode :

Le deuxième épisode :

Le troisième épisode :

Le quatrième épisode :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *