Je traverse une passe particulièrement noire MAIS, à travers tout ça, il y a quand même quelques… étincelles. (Calvaire, ça commence quétaine ce post-là.)

Je suis surpris de la diversité dans les petites patchs qui m’ont permis de survivre jusqu’à maintenant. Et même si j’essaie fort (vraiment fort) de mon bord, c’est fou de voir combien la plupart des trucs viennent pratiquement tous des gens de mon entourage.

Tech de son

J’ai un ami à la voix d’or qui s’est trouvé un contrat pour enregistrer un truc professionnel alors il a offert de me payer pour que je l’aide à l’enregistrer avec tout mon matos de podcasteur pro. Cool que pour une fois, tout ce stock-là ne me serve pas qu’à me mettre dans le trou.

Brainstormeux de pub

Mon cousin a une boite de pub (qui torche) et il m’a demandé de brainstormer sur un de ses projets durant 2-3 jours. J’adore les gigs de pub parce que c’est souvent cool, ça utilise ma créativité et c’est un domaine où j’aimerais m’investir plus. (Et où il y a de l’argent!)

Retranscription d’entrevues

Un ami va me payer pour retranscrire par écrit des entrevues audio qu’il va faire prochainement. C’est une bonne nouvelle, sauf que dans le meilleur des cas, ça ne commencera pas avant au moins un bon mois. Reste à déterminer comment tougher d’ici là.

Programmeur web

Chaque fois que je me ramasse une gig en informatique, j’ai cette impression de retourner en arrière à ma première carrière, mais il y a parfois des gigs pour du monde cool et relaxe (et propriétaire de chéquier) qui rendent ça l’fun. (Le site de Christopher Hall.)

Nouveaux runnings

Et il n’y a pas que les petits contrats. Je publiais le mois passé sur Facebook une photo de mes vieux Nike morts après plusieurs années d’investissements massifs en crazy glue. Eh bien, j’ai une amie des vieux pays qui m’en a commandé une paire neuve! Du coup, j’ai recommencé à courir depuis 10 jours! Mais bon, c’est sûr que mon alimentation de marde me garde calme sur les ambitions de marathon.

La force des liens faibles

Je m’étonne aussi de voir presque chaque jour des gens différents me proposer des pistes pour des jobs qu’ils ont vu passer. Il y a trois semaine, j’ai même reçu un don d’une lectrice de toujours qui m’a permis de repousser le mur de quelques jours.

Ma totale inefficacité

De mon bord, comme je disais, j’essaie vraiment fort. Plus fort que jamais, en tout cas. Je fais des démarches plus sérieuses pour des solutions plus sérieuses qui incluent des CV sérieux pis des lettres de présentation et de recommandation et de bla bla bla, mais à date, ça ne donne rien pantoute.

J’ai une amie qui m’aide là-dedans et que j’apprécie à l’infini.

Il reste que pour le moment, ça donne zéro résultat. Le seul positif que j’y vois est que je prends de meilleures habitudes de vie pour le démarchage. Il reste que c’est immensément stressant de ne juste pas savoir comment je vais pouvoir m’en sortir dans les prochains jours.

Au moins j’ai du temps

Comme je ne peux pas faire des démarches de job 24h/24 sans virer fou, j’ai pas mal de temps pour aider mon karma et le monde autour de moi. Tout à l’heure, je lisais le court métrage d’une amie Facebook qui m’a demandé du feedback. Si quelqu’un d’autre a besoin de ce genre de service, profitez-en le temps où j’ai encore presque toute ma tête.

Les dernières semaines ont été tough, mais elles m’ont aussi montré que je suis semi-polyvalent.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *