L’autopublication à quelques jours du lancement

Quand tu veux t’autopublier et que le lancement approche, t’as pas mal de trucs à gérer. Je vais toute t’énumérer ça.

Là, je viens de recevoir les 20 copies pour la promotion du livre. J’étais pissed parce que Amazon a vraiment fait une job de cochon. Tous les livres ont été mis dans la boite par un dude aux mains graisseuses qui a taché la majorité des livres. C’est sûr qu’ils peuvent me rembourser, mais comme le lancement est le 3 octobre, j’ai pas le temps d’attendre une semaine pour leur renvoyer ça et une autre semaine pour les recevoir. Il me reste donc à essayer de les nettoyer et de refiler les pires au monde que je connais le plus (ehehe).

J’ai plein d’émissions dans ma liste! À Radio-Can, je veux essayer TLMEP, Médium Large, On dira ce qu’on voudra, La Soirée, Plus on est de fous. Il y a quelqu’un du Nightlife qui va en parler. Quelqu’un au Sac de chips. Je vais essayer La Fabrique culturelle. Je veux aussi essayer Denis Lévesque (parce que je trouve ça drôle) et j’ai une liste pour la France où je devrai opter pour le format PDF vu que j’ai pas les moyens de shipper ça là-bas.

D’ailleurs, si t’es un média ou une influenceuse qui veut en parler, juste à m’écrire sur mon Facebook! Je suis ouvert comme l’autobus de QS! On devrait aussi commencer à shooter du contenu sur le compte instagram cette semaine.

Amazon a vraiment été poche cette semaine. J’ai voulu commander 100 autres copies pour couvrir le lancement et les précommandes, mais leur système bogue depuis jeudi. Ils prennent une journée pour répondre à chaque courriel alors ça avance un petit peu chaque jour.

Mon partner LeJeanJules a aussi annoncé qu’on avait perdu notre DJ, mais je lui laisse gérer ce côté-là parce que j’y connais rien fuck all. C’est aussi lui qui doit trouver la meilleure commandite d’alcool possible.

Un autre désagrément, c’est au niveau de la poste. Ma chummey sur qui je compte pour ce segment-là est toujours en meeting dans des villes importantes d’Amérique du nord alors ça retarde tout ce qui concerne les précommandes. Je pourrais commencer à prendre les commandes en avance, mais j’ai trop peur de commencer sans connaitre le prix exact de la livraison.

Dans le positif, mon père m’amène une imprimante lundi alors je pourrai imprimer les adresses et les timbres.

J’ai aussi regardé pour les chaines de librairies à Montréal (genre Renaud-Bray, Archambault, Indigo, etc.) pour voir si ça vaut la peine d’amener mon livre dans ces grosses machines-là. Ce n’est pas si génial pour un petit indépendant comme moi. Souvent, on te demande une grande quantité de livres. On veut que t’ailles mener ça à un entrepôt à l’autre bout du monde. On ne te paye pas sur le coup. On peut aussi te retourner les livres non vendus un an plus tard. Bref, ça demande du cashflow et on te prend toujours une cut de 40%, même parfois 45%!

D’ailleurs, un chummey m’envoyait cet article tout à l’heure sur un auteur en Europe qui après s’être fait snober par l’industrie a lancé son livre via Amazon et là, l’industrie baboune parce que c’est genre le livre de l’année. Et est-ce que j’ai besoin de préciser que cette industrie donne seulement 10% des revenus à l’auteur? Pas étonnant si les auteurs qui ont le choix finissent par aller voir ailleurs.

Qui ne ferait pas la même chose?

J’ai aussi un rendez-vous cette semaine avec une amie de l’industrie qui va m’aider un peu sur mes dernières interrogations. Peut-être que le best serait de trouver quelques points de vente précis à MTL. Je ne sais pas encore. Je suis à l’aise de donner 40% à un libraire qui vend mon livre sans que j’aie eu à m’en mêler. (Genre, un passant qui spotte mon livre dans la fenêtre du Raffin et entre pour l’acheter.) Mais quand c’est moi qui dis au client d’aller pogner le livre à la librairie à côté de chez nous, je me dis que je suis aussi bien de lui refiler moi-même et de garder l’argent pour moi.

En tout cas, je vais devoir trancher sur tout ça très bientôt parce que si je vais en entrevue dans un grand média et qu’on me demande où se procurer le bouquin, je vais devoir avoir une réponse claire et pas trop amateure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *