Je suis allé voir Bohemian Rhapsody

Et c’était trippant!

Ma principale réserve était sur la crime de prothèse dentaire ridiculement géante. Je comprends que Mercury avait des grosses dents (même si je n’avais jamais remarqué), mais là, ça faisait tellement déguisement de Bye Bye. Surtout quand on connait la vraie gueule de Rami Malek, qui était excellent comme toujours.

D’ailleurs, Malek a déjà une gueule prononcée qui ressort. Ç’aurait pas été suffisant?

À part ça, le film était vraiment le fun. J’ai vu des gens se plaindre des problèmes de chronologie, mais un, je n’étais pas assez connaisseur de Queen pour m’en rendre compte et deux, ça ne me dérange pas trop qu’on prenne des libertés dans ce genre de film. J’avais adoré Straight Outta Compton pis c’était assez évident qu’on beurrait épais par moment.

En fait, j’aime bien qu’on romance tout ça et qu’on retrouve l’espèce de côté mythique que l’internet (ou l’âge?) nous a enlevé. D’ailleurs, selon Wikipedia, ce n’est pas vrai que Mercury pouvait couvrir quatre octaves. Mais bon, ç’a beau être du fake news, il avait quand même une voix folle.

Avant d’aller voir le film, j’avais aussi vu des critiques qui se plaignaient qu’on ne voyait pas adéquatement sa sexualité et qu’on faisait du « straight-washing », mais je n’avais pas cette impression en voyant le film, sauf qu’encore une fois, je ne suis pas un si grand connaisseur de Queen.

En fait, je ne connaissais même pas la toune Radio Ga Ga qui est pas mal cool. Toune qui a été écrite par le drummer et qui est derrière le nom de Lady Gaga.

J’étais content que le traitement soit pas mal feel-good. On reste très peu dans la maladie et les problèmes de drogue. Et s’il y avait quelque chose que je n’avais pas besoin de me rappeler, c’est la solitude de vieillir en solo alors que tes amis ont des familles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *