Il y a des moments où l’on file pour découvrir une nouvelle série et faire l’effort d’apprendre à connaitre un nouvel univers et d’autres passes où la nostalgie nous prend et qu’on veut se retaper des trucs que l’on connait déj à.

En tout cas, c’est comme ça pour moi. Ces temps-ci, je suis en mode nostalgie. D’ailleurs, à l’adolescence, j’avais une tradition avec quelques chummeys où chaque année, on se retapait la trilogie originale de Star Wars (1977-1983) dans la m ême soirée avec un gros bol de macarons mous au chocolat.

Il y a quelque chose de réconfortant à se taper quelque chose que l’on aime déj à. Il n’y a pas le risque d’ être déçu et on finit toujours par découvrir quelque chose de nouveau. Surtout quand on évolue comme personne entre chaque écoute.

Bon, avec Star Wars, tu ne finis pas ça avec l’idée de faire découvrir ça à quelqu’un d’autre parce que hey, qui n’a pas encore vu les Star Wars originaux? Réponse : quelques personnes beaucoup trop fiers de leur non-exploit. En plus, les films s’en viennent vraiment vieux alors ils perdent un peu leur côté mythique.

Mais quand tu finis des séries moins universellement regardés comme The Wire (2002-2008) ou The Newsroom (2012-2014), t’as envie de communiquer ton trip à d’autres gens pour pouvoir partager ta passion avec ton monde. En fait, la meilleure façon de se retaper une oeuvre, c’est à travers quelqu’un pour qui c’est la toute première fois.

The Wire
The Newsroom

Mais bon, avec le temps, ça devient de plus en plus dur d’organiser une veillée de chummeys pour se retaper les vieux Star Wars. C’est sûrement l à où il te faut des enfants avec qui te retaper tout ça.

Quand t’as pas d’enfants, il y a quelques veillées pour adultes nostalgiques qui se font des partys hipster où ils se retapent le premier Die Hard (1988) comme film de Noël dans une salle. Mais je sais pas si c’est le m ême trip que le regarder entre chummeys à la maison.

Die Hard

Il faudrait quand m ême que j’essaie.

Cette semaine, je viens de me terminer la série Angel, la série spinoff de la série culte Buffy the Vampire Slayer. J’ai dû regarder les sept saisons de Buffy taper dans l’entièreté au moins cinq ou six fois. Pour les Angel, c’est arrivé moins souvent alors il y a des épisodes que j’avais l’impression de voir pour la première fois.

Buffy the Vampire Slayer

C’est cool à regarder tout seul parce que tu peux skipper ce que tu veux et regarder quand ça t’adonne, mais c’est un peu poche de n’avoir personne avec qui le partager. Et ce sera de plus en plus tough parce que ce n’est pas tout qui vieillit super bien.

J’essaie de faire commencer les Buffy à la fille adolescente de mon amie, mais c’est un échec total. La CRISS doit être de moins en moins intéressée chaque fois que je lui reviens avec ça. Je suis un adulte poche alors qu’est-ce que je connais aux séries télé, hein?

Il reste à jaser de Riverdale que ça, elle regarde parce que c’est avec des gens jolis et les images sont super léchés en gros HD. Bon, les les histoires sucent, mais c’est un détail.

Veronica dans Riverdale

Il faut dire que faire regarder les Buffy (1996-2003) à quelqu’un, ce n’est pas évident parce que la série a plusieurs défauts. Déj à, c’est une série pour adolescents. C’est de la vieille télé avec des annonces. C’est en 4:3 filmé avec des caméras poches qui rushent quand il fait noir. (Pas super pour une série qui se passe souvent la nuit.) Les démons ont toujours des costumes poches et mal faits. Ce sont des longues saisons de 24 épisodes qui comptent souvent quelques épisodes inutiles.

On est loin de la première saison de Stranger Things super condensé avec une qualité cinématographique.

Eleven dans Stranger Things

Bon, la première saison de Buffy est plus courte avec 12 épisodes, mais c’est de loin la moins bonne. Le premier épisode est correct, la milieu de saison est poche et les deux derniers épisodes sont bons, mais dire à quelqu’un de s’acharner sur une série bof pour une douzaine d’heures, c’est un gros investissement.

Buffy

Mais c’était comme ça en 1996. Les séries pouvaient rester à l’écran pas mal plus longtemps m ême quand elles étaient poche. Et une chance, parce que la série trouve ses repères à la saison deux. La saison trois est sûrement la meilleure et en plus, c’est à ce moment-là qu’ils ont lancé la série Angel en parallèle.

Xander & Anya de Buffy the Vampire Slayer

Moi, je n’écoutais rien de tout ça dans ce temps-là. J’ai seulement découvert Buffy alors que la série achevait et j’étais déj à un adulte. J’avais pogné l’épisode Hush en reprise alors qu’on attendait un gala de boxe à Laval. Dans cet épisode-là, tous les personnages perdent la parole alors ils doivent communiquer par signe et c’est silencieux tout le long.

L’épisode Hush de Buffy the Vampire Slayer

Je trouvais ça vraiment audacieux. L’épisode avait gagné un prix, d’ailleurs, si je me souviens bien. Plus tard, je me suis pogné les DVD puis j’ai regardé ça. Ensuite, je les ai regardé avec ma blonde de l’époque. Ensuite, on se les ai retapé en soirées de couple avec un couple d’amis.

Spike dans Buffy the Vampire Slayer

Il faut quasiment un guide pour se retaper les Buffy. On skippe des épisodes. On écoute au fast-forward certains bouts plus plates. On résume les bouts poches aux nouveaux.

Angel & Faith

Se rendre à Angel, c’est assez tough parce que Angel aussi, ça ne commence pas fort fort. Ils ont un personnage poche qu’ils tuent au bout de quelques épisodes parce qu’il est juste zéro intéressant. Mais ça aussi, au bout d’une saison ou une saison et demie, ça se place. M ême qu’en 2003, la série Angel était souvent meilleure que la série maitresse.

Drusilla & Angelus

Bref, ces temps-ci, je file nostalgique. Je viens de tout me retaper, et je t’envie de pouvoir les regarder pour la première fois. Surtout si t’es bien accompagné.

Fred dans Angel

Savais-tu que j'ai un Patreon? Enfin la chance de m'encourager!