(Image : LE Baskow/Las Vegas Sun via AP)

Quelle histoire de fou cette semaine avec Jon Jones qui a encore échoué un test antidopage et plutôt que d’annuler le combat, la UFC a décidé de déplacer l’évènement de Las Vegas à Los Angeles.

Quand la UFC a décidé d’engager l’agence antidopage USADA il y a quelques années, c’était vraiment une bonne nouvelle. USADA n’avait pas une réputation parfaite (GSP en avait parlé, d’ailleurs), mais c’était bien meilleur que le système précédent ou celui de la boxe ou celui des grandes ligues comme la NFL, la NHL ou la NBA dont les meilleurs athlètes sont tous sur la sauce au grand bonheur de tous.

La UFC s’était doté des meilleurs standards pour une raison en particulier : ça allait améliorer l’image du sport et permettre de vendre la compagnie beaucoup plus cher, ce qui arriva quelques mois plus tard, à plus de 4 milliards de dollars américains.

Sauf que les nouveaux propriétaires, est-ce qu’ils trouvent ça super important d’avoir des athlètes propres? Si on se fit à la dernière semaine, la réponse à cette question n’est pas super positive. Disons que faire des petits tests faciles à passer comme les autres grandes ligues doit être assez tentant.

Cette semaine, Jon Jones s’est fait prendre avec des métabolites de stéroïdes dans son sang. Si j’ai bien compris, ce sont des genres de résidus de stéroïdes qui peuvent rester dans le corps super longtemps. En fait, Jones revient d’une suspension de 15 mois à cause de ça. Dans la suspension précédente où ils s’était fait prendre pour des bloqueurs d’Å“strogène, son camp avait prétexté qu’il avait pogné ça en avalant du viagra cheap de dépanneur, mais pour la dernière suspension, ils n’ont jamais réussi à trouver d’où ça venait. Et cette semaine, ils disent que c’est encore les restants de cette fois-là où ils ne savent juste pas ce qui s’est passé.

À combien d’étapes d’une histoire pareille peut-on encore croire le gars?

Le pire, c’est que je suis pr êt à les croire quand ils disent que ce sont les restants de la shot d’avant, mais m ême à ça, c’est quand m ême lui qui a mis ça dans son corps à ce moment-là. Ce n’est pas un athlète innocent avec un parcours exemplaire sur qui le hasard vient s’abattre.

Et le pire, c’est que plusieurs fans s’en sacrent. En fait, la majorité des fans de sports se foutent ou ne semblent pas réaliser l’impact majeur que certaines substances peuvent donner à ces athlètes.

Bon, quand il est question de LeBron James ou Lionel Messi, on s’en fout un peu qu’ils soient tous sur la sauce. Ils font juste lancer des ballons. Mais dans la UFC, les athlètes s’infligent directement du dégâts. Plus t’es fort, plus tu fais mal. D’un point de vue éthique (et côté potentiel de poursuite), c’est pas mal plus grave.

Et pas juste ça. Avec le bon stock, t’es non seulement plus fort, mais tu récupères beaucoup plus vite. T’augmentes ton cardio. Tu facilites ta coupe de poids. Dans un sport qui demande d’en connaitre des dizaines, ça fait toute la différence.

D’ailleurs, Jon Jones est un grand crime de maigre. Il a le corps idéal pour sa catégorie de poids parce qu’en plus d’ être super élancé, il est super fort et il est inépuisable. C’est pour ça que plusieurs le considèrent comme le meilleur combattant de l’histoire. Le gars est un prodige.

Mais peut- être qu’en étant propre, il n’arrive pas à bloquer aussi facilement un takedown de Daniel Cormier ou de Chael Sonnen. Peut- être que contre Gustafsson, il manque de souffle pour les deux derniers rounds comme la plupart des gars de sa division quand ils ont mangé une volée pour trois rounds.

On ne sait pas. Ce qu’on sait, c’est que Jones est un gars au jugement discutable. C’est évident dans toute sa feuille de route. Dès qu’il a eu du succès, il a fait des conneries. Il s’est pété la gueule en Bentley alors qu’il était sur la brosse avec des strippers. Ensuite, il a failé un test de drogue parce qu’il était sur la poudre trois semaines avant un combat. Son pic de stupidité est sûrement arrivé quand il est rentré dans le char d’une femme enceinte et s’est poussé avant que la police arrive.

Évidemment, il était encore sur la go.

Et le pire, c’est qu’il y a des gens qui essaient de twister ça à son avantage. Ils disent que Jon Jones réussit à battre tout le monde MÊME en faisant le party. Imaginez combien de talent il faut avoir! Imaginez s’il était sérieux dans son entrainement!

C’est vrai que c’est impressionnant, et le talent de Jones est indéniable, mais on peut aussi déduire quelque chose d’autre. Peut- être que le gars réussit quand m ême à dominer en faisant le cave parce qu’il est sur le jus.

Et selon son parcours, est-ce que ç’a l’air d’un gars qui n’oserait jamais tricher en prenant des produits dopants? Surtout dans un sport qui est reconnu pour en avoir plein?

Je ne nie pas son talent. Jon Jones a deux frères dans la NFL. C’est clairement une famille d’athlètes. Mais c’est quand m ême intéressant de noter que ses deux frères se sont aussi fait prendre pour stéroïdes. Et contrairement à la plupart des athlètes de la UFC, Jones a les moyens pour créer des substances indétectables par les meilleurs chimistes sur la planète.

Quand il est surpris que ses tests échouent, je le crois. Je ne sais juste pas s’il est surpris parce qu’il est propre ou s’il est surpris parce qu’il était certain de pas se faire prendre.

Mais hey, peut- être que concernant son tout dernier échec, c’est vrai que ce ne sont que des restants de l’autre fois. C’est possible. Sauf que l à, pour ce gars-là qui a sûrement le pire historique de la UFC, ils déplacent un évènement à six jours de préavis.

Fuck les gens qui avaient économisé pour se payer un trip à Vegas en fin d’année. Fuck les autres athlètes sur la carte qui doivent déménager leur camp en plein milieu de coupe de poids. D’ailleurs, les impôts à Vegas sont à peu près les plus bas aux États-Unis alors que ceux de L.A. sont à peu près les plus hauts! Qui va dédommager ces athlètes-là? La UFC? Nope.

Je ne sais pas ce que ça prendra aux combattants de la UFC pour former une union. En fait, ils se laissent tellement manger la laine sur le dos que ça devient dur de les prendre en pitié. Mais si tu veux un exemple de ce que ça peut donner de pire quand un employeur a tous les pouvoirs, c’est un bon exemple.

Dans la dernière semaine, la UFC essaie de convaincre tout le monde qu’ils ne pouvaient pas annuler le combat principale parce que ça n’aurait pas été juste pour Jones qui a rien fait de mal. Right. La seule raison pourquoi la UFC a voulu garder ce combat-là en place, c’est pour l’argent. Tout le reste, que ce soit les combattants, les fans ou juste le concept de faire la bonne affaire, ça n’a aucune importance.