Je ne vais pas bien. C’est nouveau, hein?

Mes symptômes de dépression sont pas mal tous à leur top. Une bonne façon de symboliser ça, c’est que ça fait des semaines que je veux faire une suite à mon podcast, mais que je n’en trouve pas l’énergie. C’est un peu comme ça pour tout. J’écris très peu. J’ai une enveloppe d’impôt qui traine depuis la semaine passée qui doit être importante d’ouvrir. Mon appart est une dompe. Il y a de la vaisselle et des vêtements partout.

J’ai la tête et les pieds coulés dans le ciment. Je n’arrive plus à voir de dénouement cool à tout ça.

Le psy me recommandait de ne pas trop regarder à long terme et de me concentrer sur le physique pour le moment. J’essaie, mais ça ne rapporte pas. Genre, quand je vais m’entrainer, je suis mort pour deux jours après. Je le fais quand même parce que j’essaie de me dire que ce sont des baby steps, mais bon, baby steps vers quoi?

Un truc qui n’aide pas non plus, c’est que j’ai commencé à prendre mes antidéps en me levant plutôt qu’avant d’aller me coucher. Je pense que ça me permettra éventuellement de mieux dormir. Le problème, c’est que j’oublie souvent de les prendre. Je m’en rends compte dans l’après-midi quand je me sens encore plus marde qu’à l’habitude.

T’sais quand t’es pas capable de prendre deux petites pilules à la bonne heure. Il y a de quoi être fier. Pour le reste de la journée (comme aujourd’hui), j’essaie de me répéter que c’est peut-être parce que mon cerveau est fucké que je me sens comme ça et ce n’est pas le temps de prendre des décisions drastiques, mais ça reste lourd.

Le bonheur est tellement loin.

Tu vas trouver ça parfaitement ridicule (et ce l’est), mais ces dernières semaines, j’étais en partie drivé par les deux gros phénomènes culturelles de cette fin de semaine. La grosse bataille dans Game of Thrones et Avengers Endgame. Ça me faisait ça à attendre de la vie, genre. Grosse vie, hein? Je ne sais pas si j’ai été déçu des deux parce qu’ils n’étaient pas à la hauteur ou juste parce qu’ils n’ont rien changé à mon vide intérieur.

Il faut dire que ça reste des oeuvres qui sont plus un divertissement mainstream que le genre d’art qui change une vie. Mais hey, ça faisait des trucs à partager avec d’autres humains.

Et parlant d’autres humains, depuis ce matin, ma grande peur est de me rendre à ma fête dans cet état-là. Je ne peux juste pas penser à ça sans freaker out. C’est ça qui est tough dans ma situation. Je dois éviter l’isolement, mais en même temps, c’est la seule chose que je me sens capable d’accomplir.

Rejoindre la conversation

4 commentaires

  1. Allo,
    Je sais que c’est plus facile à dire qu’a faire, mais vas y un jour à la fois. Et souviens toi que tout finit toujours par passer.
    Je te souhaite de traverser cette période difficile au plus vite! Et n’hesite pas à demander de l’aide si tu as besoin!

    Prends soin de toi!

  2. Je te lis depuis pas loin de dix (donc depuis l’adolescence) et t’es un peu un genre de modèle d’adulte se battant contre ses démons ce qui me parle pas mal… Alors coeur avec les mains ! Ça va sûrement finir par aller.

  3. Dude, I’m here if you need me. Pour des jokes plates ou finir un podcast.

  4. Essaie le Millepertuis de marque Jamieson 3 comprimés par jour. Pas trop longtemps juste pour te remettre et t’aider à repartir du bon pied après la dépression saisonnière.

    Parmi de nombreuses classes d’antidépresseurs c’est celui qui augmente le plus les protéines BDNF qui sont associées à la dépression. Voir lien:

    https://imgur.com/a/Fo7hEUC

    Ces protéines aident ton cerveau à rester élastique i.e. a bien absorber les chocs dont ceux émotionnels. Un nombre bas est associé à la dépression. Les gens qui sont en rémission de leur dépression retrouvent un nombre élevé de ces protéines.

    Sans être prouvé, c’est une nouvelle théorie physio-pathologique de la dépression.

    Tu peux y lire un peu ici: (et dans maints articles différents).

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4003317/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *