J’ai fermé le sondage alors qu’il était rendu à 139 réponses. J’ai effacé les quelques soumissions qui venaient de dudes curieux.

Je suis vraiment satisfait de l’expérience en général. Il y a des questions qui se sont avérées pas mal inutiles, mais il y’en a d’autres qui m’ont permis d’apprendre ou de semi-confirmer des théories. Évidemment, les sondages ne sont pas une vérité absolue non plus.

Je vais y aller dans l’ordre en skippant les réponses pas trop importantes/intéressantes.

12,9%, c’est quand même pas mal peu. J’espérais plus que ça parce que je savais que les réponses seraient intéressantes.

Mais en gros, ce qui revenait souvent dans ce qui changerai, c’est que le gars pourrait être moins… prestigieux. Genre, il pourrait être moins beau, moins grand, moins avoir une bonne job, moins faire d’argent, moins venir d’une famille hot.

Mais si on y va avec l’idée que tout le monde a été honnête, 12,9%, comme je disais, c’est bien peu.

Êtes-vous surpris? C’est de loin le critère physique qui revient le plus souvent sur les apps.

Parmi les justifications (on pouvait en choisir plusieurs), il n’y avait pas tant de surprises non plus. C’est la bonne vieille impression de sécurité physique qui allait chercher 45.1%. Il y a aussi les filles qui sont déjà grandes à 28.3%.

« J’y suis habituée » est quand même allé chercher 19.5%. Et j’ai aimé l’ironie dans la réponse « les petits sont généralement insécures ». :)

La question ouverte la plus intéressante était celle sur la confiance! Étant un insécure de nature, je m’intéresse à cette question depuis longtemps et j’ai toujours eu l’impression que le mot confiance n’avait pas la même signification pour tout le monde.

Perso, dès que je vois une femme qui cherche un gars confiant, je swipe left, mais finalement, je fitte dans quelques définitions.

Évidemment, ce qui revenait le plus souvent quand on s’imagine un gars confiant, c’est un homme qui est sûr de lui (pas complexé), connait sa valeur (sans être prétentieux) et a de la drive. Dans le sens où il a de l’initiative et peut prendre des décisions.

Ce qui m’a étonné est la deuxième définition qui revenait très souvent, soit quelqu’un qui s’assume. Quelqu’un qui est capable de débattre, partager ses émotions, qui n’a pas besoin de l’approbation de tout le monde, etc. Ça, je fitte full, donc j’ai peut-être souvent swipé left pour rien.

Ensuite, c’était trèèèès varié et il y a plusieurs femmes qui semblent confondre confiant et extraverti.

J’ai été étonné de combien ces deux résultats-là sont restés quasi-identiques tout le long! À la toute fin, les petits pénis ont perdu un peu de terrain, mais ça reste pas mal semblable. Perso, je pensais que les petits pénis allaient perdre plus que ça. Je suis étonné que 39,6% des femmes vont flusher le gars trop greyé! C’est pas ce que la porn m’a appris! ;)

Pour les histoires de prépuces, c’est surtout les pourquoi qui étaient intéressants. En gros, les circoncis sont reconnus comme étant plus propres (parce qu’ils ne produisent pas de super smegma), plus jolis/esthétiques et se sucent mieux. Les prépuces seraient plus faciles à masturber, plus sensibles et glisseraient mieux lors de la pénétration.

Mais ce qui revenait le plus souvent, c’est vraiment l’habitude. Selon les cultures, c’est souvent le même type qui revient et le monde s’habitue pis quand ils tombent sur le modèle différent, ils sont fuckés.

Qu’est-ce qui fait qu’un pénis est inadéquat? Sans grande surprise, c’est trop large/long (24.5%/21.8%), trop mince/court (48,2%/60,9%), trop courbé m’a étonné à 16,4% et enfin, problème d’hygiène ou maladie à 29,1%.

Ça, c’est encourageant, mais sûrement que mon public et les amies de mon public sont plus progressistes que la population en générale.

Il y a encore un stigma sur un homme qui paye régulièrement pour du sexe, comme si c’était signe qu’il est déviant ou je ne sais pas quoi. C’est surprenant parce qu’un player n’aurait sûrement pas aussi mauvaise réputation. Est-ce que c’est mieux de se pogner n’importe qui quand tu veux fourrer ou une femme dont c’est le métier et qui ne va pas s’attendre à rien de plus?

Sans surprise, les femmes ne sont pas trop intéressées à ce genre de service. La majorité a en masse d’options gratuites et/ou préfèrent être désirées pour vrai. Payer aussi cher pour du sexe vide devient donc un peu weird.

J’entends de plus en plus souvent de femmes avec des tribunes dire que les gars qui se disent féministes sont souvent les pires. Ça doit être décourageant de regarder le monde cette façon, mais je comprends d’où ça sort. Ma nouvelle chronique dans mon recueil VDLP s’appelle « Le féminisme de cruise » où je parle justement des gars qui se disent féministe juste pour scorer, et comment ils sont faciles à repérer.

Pis je finissais avec cette question un peu vague où chacun a sa définition d’un monde idéal. Je pensais qu’on serait plus nombreux dans la section orange ehehe…

Finalement, merci à tout le monde qui a répondu et aux chouettes commentaires à la fin. Je vais peut-être en faire un deuxième parce que c’était intéressant et les participantes semblent vraiment avoir apprécié.

Tout le monde gagne!