L’histoire du gars qui n’allait pas bien

Hier, ce n’était pas une très bonne journée. Je me suis présenté assez mal en point chez mon psy en après-midi, il m’a recrinqué comme il a pu, mais suite à quelques adons poches dans le reste de ma journée, j’ai fini la veillée assez magané.

Et c’est ce qui est poche de lutter avec la dépression. Mes réserves d’énergie, de bonne humeur, de self-esteem, de patience et d’espoir sont à un niveau assez anémique.

Du coup, je me ramasses à aller mal assez souvent et rapidement, je viens qu’à me sentir lourd pour mon entourage. T’sais, j’ai de bons amis, mais ils ne sont pas illimités et il y a des moments où il commence à se faire tard et où je n’arrive pas à dormir malgré la fatigue qui s’installe et là les idées noires s’installent.

Mais je suis tanné d’être ce gars-là. Je suis tanné d’être lourd. Je suis tanné d’être sensible. Je suis tanné d’être faible. Et là, vu que je me jugeais à mort, j’ai opté pour un sondage de total vaguebooking.

Quand ça ne va pas et qu’on est seul, devrait-on l’exprimer sur les réseaux sociaux?

Ma page facebook

Sans farce, en publiant ça, je me suis dit que c’était trop dirigé et que ça allait finir à 90% pour le oui. J’avais même mis le « non » avec un gif de masculinité toxique totale : « man up! »

Crime que ma prédiction était poche!

Ça m’a vraiment déçu. C’est sûr que ma question peut laisser place à plusieurs interprétations, mais quand même, après toutes les campagnes de sensibilisation sur le suicide et la dépression et ce genre de trucs, il y a encore la moitié du monde qui pense que c’est mieux de se la fermer quand ça ne va pas?

Pis ça, c’est dans mon lectorat à moi qui, j’aime le penser, est pas mal plus empathique que la moyenne.

Comme j’ai accès aux gens qui ont voté, je n’ai pas pu m’empêcher de confronter quelques personnes dans le camp du non. J’avais besoin de comprendre.

Il y a quelques points qui revenaient :

  • La plupart tenait d’abord à me rassurer en me disant qu’ils sont une bonne personne comme si je les accusais d’être evil.
  • Plusieurs disaient qu’ils ont déjà pas mal de problème et qu’ils n’ont pas besoin qu’on en rajoute dans leur Facebook.
  • Plusieurs disaient que c’est mieux de consulter un professionnel. (Comique de mon point de vue vu que j’avais vu mon psy dans l’après-midi.)

Et pour vrai, je comprends tout ça. C’est toute du bon monde avec leurs propres bébittes et qui préfèrent un climat où tout le monde se ramasse un peu au lieu de tous avoir une baboune.

Mais en même temps, je trouve qu’ils passent à côté. En fait, tout le monde à qui j’ai parlé, c’était du bon monde… qui manque de vision.

D’ailleurs, statistiquement, les femmes ont plus de dépression que les hommes, mais les hommes se suicident plus et ce serait en grande partie parce que les hommes ne parlent pas.

Le problème avec le camp du non, c’est que ce sont des gens qui ne réalisent pas qu’en préférant que les gens se taisent quand ils vont mal, ils participent à un climat où les gens souffrent dans le silence.

Et des gens qui souffrent dans le silence, ça ne peut mener qu’à deux dénouements : l’implosion, ou l’explosion.

Ajout: J’aimerais quand même préciser que plein de monde a démontré beaucoup d’empathie et de compassion et que j’ai même reçu un long message très intelligent et gentil d’un inconnu.

Il y a de l’espoir! ;)

1 Comment

  1. Valérie Savard

    19 octobre 2019 at 20 h 52

    Toi pis moi, on s’est jamais vraiment parlé pis j’ose jamais rien dire de peur d’être déplacée, mais là j’ai 2 consommations dans le corps alors je me lance. Tu es quelqu’un que j’admire beaucoup et j’ai plein de sympathie pour toi. Je sais pas c’est quoi la version adulte de « veux-tu être mon ami », mais regarde, si t’as besoin de parler, ventiler, partager ta rage, ton vide ou n’importe quoi, sache que je suis là. Je suis pas la meilleure mais je suis passée par là. *câlin awkward si consenti*

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 10putes.com

Theme by Anders NorenUp ↑