Les pommes pourries

Un procédé qu’on utilise de plus en plus dans le militantisme, c’est d’aller chercher les pires commentaires que le web peut offrir pour ensuite les associer au camp adverse.

Depuis le retour du Bloc, on fait maintenant circuler une image où l’on voit un paquet d’épais finis avec des commentaires xénophobes et/ou démontrant des problèmes mentaux assez graves.

Ce qui est ridicule, c’est que si quelqu’un extrapole sur l’islam avec les pires éléments du groupe, c’est xénophobe. Si quelqu’un extrapole sur les pires éléments des membres des premières nations, c’est un raciste. Si quelqu’un extrapole sur les pires éléments de Black Lives Matter, c’est quelqu’un de mauvaise foi.

Mais extrapoler sur les Québécois, sur les indépendantistes ou sur le monde des régions, c’est fair-game pour pas mal de monde dans mes réseaux sociaux.

Quand Trudeau utilise le nous, c’est cool.
Quand le Bloc utilise le nous, c’est evil.

Et je ne dis pas qu’il ne faut pas dénoncer les épais. Crime que c’est loin d’être mon propos. Dénoncer les épais est un de mes trucs préférés. C’est la première réaction qu’on devrait avoir quand on tombe sur ce genre de montage.

J’aimerais juste qu’on soit un peu plus cohérent dans notre dénonciation. Genre, si quelqu’un déclare que les chinois sont racistes, ce serait cool qu’il réalise qu’il n’est pas vraiment mieux que ce qu’il dénonce.

Mais c’est clair, ces épais existent dans le mouvement indépendantiste et ils sont beaucoup plus visibles dans les derniers mois avec les tensions du la loi 21 et ils font mal à la cause en crime. C’est fou à quel point ils ralentissent le groupe.

Qui veut risquer d’être associé à un trip de raciste? Combien d’indépendantistes ont arrêté de l’être pour éviter d’avoir l’air raciste?

Comme plusieurs mouvements, les indépendantistes auront besoin d’être beaucoup plus vertueux que la moyenne pour que le projet passe. Que ce soit mérité ou non, dans les yeux de beaucoup de monde, ils partent avec 2-3 prises contre eux.

Il a encore beaucoup d’adversaires politiques dont l’agenda est de résumer le mouvement souverainiste à un trip de rednecks intolérants. Et aussi, il y a pas mal de gens dont les médias qu’ils consomment ou juste l’entourage qu’ils fréquentent ne présentent que le côté le plus laid du mouvement.

D’ailleurs, si tout le monde autour de vous n’utilise que le mot « séparatiste » parce que c’est le seul angle dont ils sont capable de regarder la situation, vous avez besoin d’élargir votre champ de vision.

Le montage en question :

2 Comments

  1. Quebecosceptique

    23 octobre 2019 at 13 h 25

    Bon texte! Cela dit, tu sembles quelque peu occulter le fait que le projet indépendantiste n’a pas su se renouveler avec le temps pour tenir compte de la nouvelle réalité démographique du Québec .Il semble au contraire s’être (re)défini en réaction à celle-ci, d’où l’émergence des gros épais et de certains partis politiques provinciaux qui les courtisent… Il est d’ailleurs regrettable que la majorité de la mouvance indépendantiste soit plutôt de droite nationaliste que de gauche sociale (QS étant un peu l’exception qui confirme la règle)….

  2. Quebecosceptique, encore une fois, on peut focusser sur ce qu’on veut. La vision d’Option nationale est selon moi très moderne et cool. Aussant était au PQ. QS a repêché Dorion et Zonetti de ça. Et je ne sais pas pourquoi, mais j’ai comme le feeling que t’as l’étiquette de droite assez facile et je ne sais pas trop quel politicien incarne cette fameuse droite.

    C’est sûr que si pour toi, la nouvelle figure indépendantiste est PKP, tu vas trouver ça pouet pouet.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 10putes.com

Theme by Anders NorenUp ↑