Fascinant de voir la multitude de trucs autre que le sexe ou la sensualité qu’on trouve à dire pour justifier le show de la mi-temps du Superbowl.

On dit que c’est la culture latine. On parle que Shakira et JLo sont rendues relativement vieilles alors c’est un exploit en soi. Que les déhanchements de Shakira font appel à la culture africaine. Ce n’est pas de la danse poteau par l’actrice de Hustlers, c’est une discipline extrêmement difficile par une femme mature très en forme.

Tout ça parce que le sexe, c’est mal. On doit donc se trouver un paquet de prétextes pour regarder des danses suggestives qui font appel à tout ce qu’il y a de plus humain.

Si ç’avait été une jeune pop star qui s’était bougé les fesses juste pour le trip, ç’aurait été une mauvaise chose, mais là, on avait assez d’excuses pour se justifier tout ça collectivement.

Fiou!

Vite, retournons aux gros mâles qui s’infligent des commotions jusqu’à en oublier leur nom et faire faillite.