Le truc qui me crinque et que je réprime du mieux que je peux, c’est combien le monde écrit leur maudite bio en anglais.

Crime que ça me gosse! Et si je m’abstiens, c’est parce que ça fait intense au moment d’une première impression, mais si je suis sincère, je le suis intense parce que crime que ça me gosse! 

Je vois même des artistes d’ici qui écrivent toute leur fiche en anglais. Ils ne disent même pas nulle part qu’ils parlent français! Combien peux-tu être artiste et autant rejeter ta propre culture? 

Je veux bien embarquer dans le trip d’ouverture sur le monde pis toute, mais peux-tu te calmer là-dessus quand tu cruises dans le Vieux-Rosemont? Je sais pas si c’est parce qu’ils ont peur de tomber sur des maudits frenchies poches pis c’est leur façon d’en sortir.

Je sais que la défense et le coolness de notre langue, ce sont des choses qui vont par vague avec les années et les générations et que ça va finir par se replacer, mais crime qu’on est dans un creux de vague depuis un bout.