(Ahah, oui, je suis conscient de toute l’ironie que comporte ce titre.)

Un des problèmes que je vois chez plusieurs militants, artistes, humoristes influenceurs et autres intervenants du débat public, c’est qu’ils aimeraient changer le monde, mais la seule façon qu’ils trouvent pour le faire, c’est d’utiliser un ton moralisateur. 

Et le ton moralisateur, c’est bon pour aller chercher des likes et de l’amour chez les déjà-convaincus, mais ça ne convainc que très peu de pas-encore-convaincus. 

La grande différence entre le ton moralisateur et l’authenticité, c’est la posture. Même sans y réfléchir, le public le ressent toujours lorsqu’on lui parle d’une posture d’un autre être humain avec des failles ou d’une posture supérieure de pseudo perfection. 

Et c’est là que ça se passe : est-ce que tu veux te présenter comme tu es, avec tes doutes, tes contradictions, tes imperfections, ou tu préfères essayer de te la jouer comme le nouvel élu qui est vraiment capable d’être à la hauteur de toutes ses valeurs.

Juste en exemple très caricaturé, vite-vite. ‘Mettons qu’on jase de l’utilité de faire son stop en société. 

Version pure : « Je fais toujours mes stops avec l’arrêt complet des quatre pneus parce que j’ai compris que je sauve des vies et personnellement, je ne veux pas faire partie du camp des tueurs au volant. Trump fait-il ses stops, lui? ‘Nuff said. »

Version authentique : « Est-ce que j’ai parfois l’impression de faire mes stops calicement pour rien quand je suis au milieu de nulle part en pleine nuit? Mets-en. Pour le monde qui chiale qu’on est mouton, c’est un méchant bon exemple. Mais bon, l’option contraire serait assez marde et c’est pas un si gros effort à faire alors… J’essaie de les faire… presque au complet. »

*Ovation passionnée qui ne respecte pas pantoute le deux mètres*

Les avantages de se présenter comme une personne pure et parfaite :

  • Ça te donne une supériorité morale sur les autres intervenants
  • Personne ne peut te dire que tes bottines ne suivent pas tes babines 
  • Tu ne concèdes pas la moindre nuance au camp idéologique adverse

Les désavantages, maintenant :

  • Humainement, c’est très lourd à porter parce que tu n’es pas toi-même
  • Plein de monde attend seulement le moment où tu vas trébucher pour te traiter d’hypocrite
  • Quand on va te prendre en défaut (et ce n’est qu’une question de temps), tout ce que tu vas avoir prôné va prendre le bord en même temps que ta posture de supériorité morale

Même si je comprends pourquoi on le fait, c’est important de comprendre que se présenter comme quelqu’un de supra-vertueux, c’est un château de cartes qui est facile à commencer, mais qui n’est vraiment pas le fun à maintenir et protéger. 

Si tu veux convaincre le monde, fais appel à leur expérience humaine, en te rappelant qu’un humain, c’est loin d’être parfait. Et ce qui est cool, c’est que tu seras plus à l’aise le soir quand viendra le temps de te regarder dans le miroir. Même sans petit filtre Instagram.