J’ai un statut de poubelle en ce moment.

Ma doc me juge inapte au travail et ma dépression me place sur une des branches de l’aide de dernier recours qu’on appelle aussi aide sociale ou bien… le fameux BS.

Si tu veux te sentir comme un tas de marde dans la vie, dis publiquement que t’es sur le BS. Encore mieux, présente-toi au bureau qui gère le BS sur D’Iberville. C’est dans les meilleures façons de saccager une estime de soi.

D’ailleurs, est-ce qu’on répertorie le nombre de suicides chez les assistés sociaux chaque année? Depuis que je suis dans ce système, j’ai l’impression que ça fait partie de leur stratégie : si t’es assez fort, on va assez t’écoeurer pour que tu retournes travailler n’importe où, ou que tu te pendes.

Mon statut d’inapte/poubelle doit être renouvelé périodiquement par un rapport de mon médecin. Au mois de juin, j’ai reçu une lettre pour dire de renouveler mon rapport médical sinon j’allais retomber au BS normal.

Avec ma condition de dépressif, je touche 820$, ce qui est quand même 41% de la PCU! Bon, c’est normal que ce ne soit pas autant. Eux, ce sont de vrais humains avec des comptes et une vie pis toute.

Avec le BS normal, je toucherais 655$ et un bonus parce que j’habite seul qui m’amènerait à 740$. Une chance que j’ai ce fameux bonus sinon, comment ferais-je pour arriver avec mon appart à 655$ par mois? Là, ce bonus me laisse plein d’argent pour payer tous mes comptes et l’épicerie pour le mois.

Bref, je reçois cette lettre, mais quelques jours plus tard, je reçois une autre lettre pour me dire d’oublier tout ça et que mon statut d’inapte/déchet sera renouvelé d’un autre mois. Aucune explication, mais j’imagine que c’est un effet de la COVID.

Donc le mois suivant, je prends prendre rendez-vous avec mon médecin qui est disponible un lundi soir le 3 août. C’est un peu tard, mais je n’en fais pas de cas parce que les autres fois, le gouvernement me remboursait rétroactivement le 80$ de différence entre le 740$ du BS normal et le 820$ de mon BS de dépressif luxueux.

Si t’es assez wise pour tout comprendre jusqu’à maintenant, t’es assez wise pour comprendre que c’est impossible de s’en sortir avec si peu d’argent par mois. Si je n’avais pas d’amis autour de moi qui m’aident de différentes façons, ce serait juste impossible. Mais malgré toute cette aide, plus le mois avance et plus le 80$ manquant commence à paraitre en criss.

Et aujourd’hui, avec seulement quelques dollars en banque et encore six jours à faire dans le mois, j’ai appris que je ne l’aurais pas, ce 80$-là. Parce que mon médecin a signé les papiers le 3 août et non au mois de juillet. Le médecin a eu beau écrire les bonnes dates de mon état de santé sur le formulaire pour ne laisser aucun gap, la bureaucratie est ainsi faite. Pour corriger la situation, il faudrait faire une demande de révision.

– Comment ça fonctionne la révision?
– Je vais vous envoyer le formulaire par la poste.
– Par la poste? Mais madame, j’ai besoin d’argent pour manger maintenant.
– Je comprends, mais c’est comme ça.
– Et ça prend combien de temps le processus de révision?
– La réponse prend 30 jours.

Là, je suis parti à rire, mais le genre de rire qui lui a fait me suggérer de me transférer au bureau des plaintes. Grosse surprise, ça ne servait à rien de plus de jaser au gars du bureau des plaintes. C’est juste qu’il m’a donné les mêmes réponses avec un peu plus de compassion dans la voix.

Je pose des questions à savoir qu’est-ce qu’il peut bien se passer durant ce 30 jours de révision. Est-ce que je peux mettre en contact quelqu’un avec mon médecin? Mais non.

Le fait est : il aurait fallu que je vois mon médecin avant le 3 août pis comme je n’ai pas fait ça, il n’y a RIEN à faire. Comprends-tu? Il n’y a RIEN à faire. Ça ne relève plus du domaine du possible. Là, c’est juste le processus de révision qui peut me sauver.

Donc, je vais recevoir le formulaire par la poste, pis le gars des plaintes était super positif en disant que ça pouvait même prendre moins que 30 jours et que le 1er septembre, j’allais recevoir mon PLEIN montant!

Quand je lui ai expliqué qu’avec 820$ par mois, je n’avais pas vraiment d’argent de lousse pour couvrir mes semaines précédentes, il est retombé en mode piteux.

Mais je suis bien conscient que je ne peux pas chialer ou me plaindre. Je le sais que je dois me taire. On me fait vivre. Je devrais déjà me compter ben chanceux qu’on me donne ça plutôt que rien pantoute.

J’entends tout ça.

Je lis tout ça.

Tous les jours. Pis inquiète-toi pas, je le ressens eeeeeeen masse!