Déjà que la culture n’est pas dans les top priorités de notre gouvernement, j’ai beaucoup de misère avec la façon dont on en parle les rares fois où ça arrive.

On veut toujours venir en aide à notre « industrie culturelle » et je n’ai jamais l’impression que les artistes font partie de cette industrie culturelle. On s’inquiète pour les propriétaires de salles de cinéma et on leur promet des dédommagements, mais les artistes qui créent le contenu?

Oserais-je dire qu’on s’en torche?

Disons qu’on semble beaucoup plus s’inquiéter pour Vincent Guzzo que pour Anaïs Barbeau-Lavalette.

Si tu ne possèdes pas de local et que tu fais « juste » créer, tu n’as pas l’air de mériter d’être sauvé. Pourtant, c’est quoi, cette fameuse culture?

François Legault ne rate jamais une occasion de dire combien il consomme notre culture et c’est vrai. On le remarque qu’il est un grand lecteur et il va au théâtre et tout ça. Le problème, c’est qu’il aide seulement les artistes en son nom personnel. Jamais en tant que Premier Ministre.

En tant que PM, son aide ne va qu’aux industries.