J’ai reçu un appel de ma pharmacie aujourd’hui. J’hésitais à prendre l’appel, mais en même temps, ce n’est pas le genre de place qui te spam.

« Souhaitez-vous profiter de notre deux pour un sur le Lorazepam!? »

C’est qu’ils ont reçu une prescription de mon doc qui aurait changé les dates dans mon petit plan de switch d’antidéps. C’est weird pour deux raisons.

  1. Je n’ai pas vu mon doc depuis un bout.
  2. Mon petit plan est déjà pas mal entamé.

Je commençais la 3e semaine ce matin.

Dans le nouveau plan, je ralentissais tout ça d’une semaine par étape. Sauf que moi, j’ai envie l’inverse. J’aimerais pouvoir me débarrasser de tout ça en accéléré.

– Est-ce que vous vous sentez bien?
– Ben, pas vraiment. Je dors tout le temps.

Mon état, il est assez clair. Je n’ai aucune motivation et je dormirais tout le temps. Je pense que je n’ai jamais eu autant de misère à écrire de ma vie alors que ça se fait tout seul pour moi habituellement. Au moins, le moral n’est pas si mal. Dans le sens où je n’ai pas les idées noires pour le moment. Je ne pleure pas.

Mais je me lève le matin, et je n’ai pas envie de rien faire, alors tu ne peux pas rester dans cet état-là super longtemps sans que ça se mette à mal aller.

J’ai demandé au pharmacien s’il y avait des effets à long terme de transférer trop rapidement et il m’a dit que non, alors aussi bien me débarrasser de tout ça au plus criss. Je vais peut-être même accélérer le processus.

Jouer avec les pilules et son cerveau, c’est quoi le pire qui peut arriver?