Auteur : tchendoh (page 2 of 1502)

Demain est un grand jour!

Car c’est demain que démarre officiellement le projet CLANDESTINO! C’est demain que je publie le tout premier chapitre de l’histoire… pis ça me stresse pas mal!

Bon, je pourrais me dire que je n’ai que 20 mécènes et que c’est surtout du monde qui m’aime assez pour embarquer alors que je n’ai rien publié, mais ça reste quand même du monde qui paye et que je veux satisfaire

Même que je veux que ce monde-là trippe assez pour recommander le trip à leurs amis. Là, c’était cool que le nombre de Patrons monte dans les premiers jours avec mon lectorat le plus fidèle, mais pour la deuxième vague, je tombe un peu dans l’inconnu.

Tout ça est vraiment nouveau pour moi. Chose sûre, c’est vraiment trippant à écrire et la liberté est pas mal grisante.

Je suis aussi heureux de mon concept parce que ça fait 3-4 jours que je travaille mon texte et je n’ai plus vraiment de recul alors le feedback me sera très utile. :)

Si ça t’intéresse :
https://www.patreon.com/tchendoh

Êtes-VOUS un épais?

  • 98% des scientifiques disent qu’il faut freiner le réchauffement climatique.
  • Les épais disent que c’est pas vrai.
  • En conséquence, la jeune Greta tente de sensibiliser les décideurs sur l’urgence d’agir concernant le problème des changements climatiques.
  • Les épais disent qu’elle n’est pas crédible et que c’est juste du marketing

Mais est-ce qu’on aurait eu besoin de marketing si les données scientifiques avaient suffit? Et est-ce que les épais sont crédibles, eux? Est-ce que les épais devraient avoir le droit de vote? Connaissez-vous des épais autour de vous?

Êtes-VOUS un épais?

Court test pour savoir si vous êtes un épais : croyez-vous davantage à l’existence d’un mystérieux lobby climat alarmiste qui nous ment ou à 98% de scientifiques de bonne volonté qui nous avertissent qu’on s’en va directement dans le mur?

Ma doc est la best

Doc : Qu’est-ce qui vous motiverait à vous entrainer sur une base régulière?
Moi : Hm, je sais ben pas…
Doc : …
Moi : …
Doc : …?
Moi : Des cheerleaders? Ça se peut-tu?
Doc : Oui-oui, mais ça coûte cher.

Ça fait depuis décembre 2016 que j’ai cette doc-là que j’adore. Je l’avais pogné au sans-rendez-vous et c’est un peu devenu ma médecin de famille, même si elle est au sans-rendez-vous. Avec le moi depress et son humour pince-sans-rire, c’est comme si on avait eu une bonne connexion alors elle a proposé de me suivre.

Ça fuck toute la machine dès que je veux la voir, d’ailleurs.

– Mais Monsieur, Doc X travaille seulement au sans-rendez-vous.
– Oui, je sais. Vous dites ça à chaque fois.
– Mais… Ah… Oui, je vois une note. Un instant…

Je la vois seulement quand elle travaille au sans-rendez-vous alors souvent, je passe d’abord par un médecin résident. C’est elle qui les supervise alors elle se pointe à la fin.

Ça me gosse de repartir du début avec quelqu’un, mais j’aime bien rencontrer des médecins résidents tous neufs parce qu’ils ne sont pas encore blasés. Ça faisait super longtemps que je n’avais pas pogné un gars, d’ailleurs.

Résident : Quels sont vos revenus?
Moi: Eh bien j’ai un Patreon qui est rendu à 31$.

Il m’a posé plein de sous-questions par rapport ça. Je ne sais pas si c’était parce que c’est pertinent ou parce qu’il voulait me montrer qu’il connait ça. Mais comme je disais, les résidents prennent vraiment leur job à coeur faque il notait tout ça à l’ordi.

Ce que j’ai aimé de lui, c’est qu’il voyait que j’étais sur les antidépresseurs depuis décembre 2016 et il voulait un plan pour ça s’arrête un moment donné. On dirait que je me suis habitué à cette réalité-là avec le temps. Quand on lisait tous mes fucks reliés à la prise d’antidépresseurs, je me suis rendu compte que j’en oubliais plein. Comme si j’avais fait le deuil de la qualité de vie que j’avais avant.

Ça m’a donné un peu d’espoir sur le futur. Quand ma doc est arrivée et que j’avais chialé sur mon poids au résident, on est allé me peser dans le corridor.

Doc : Je sais pas comment changer des kilos aux livres.
Résident (toujours prêt) : Je vais le calculer.
J’embarque.
Doc : 90 kilos.
Résident : …fois 2.2 alors ça fait 200 livres.
Moi : Ok faque personne va me dire « ben voyons, tu ne les fais vraiment pas » ?

En retournant dans le petit bureau, on a eu la petite discussion sur le gym et les cheerleaders.

C’est bizarre parce que mon score de dépressif était pire que le précédent, mais je vais mieux. Je ne suis pas top shape, mais je sens que je me replace. Je reviens tranquillement. Ma doc l’a fait remarqué au résident, d’ailleurs, en précisant que la dernière fois, il y avait pas mal moins d’humour dans mes réponses.

Pourquoi? Plein de petites choses.

Je sais que ça peut sonner con (et une cheap plug), mais l’espoir qu’amène le Patreon, c’est vraiment important dans l’équatin. T’sais, quand t’écris de la télé et que tes projets ont de la misère à fitter dans une des grandes cases conventionnelles comme TVA, Radio-Canada, Super Écran, etc, c’est dur de voir où je pourrais y trouver ma place. Ma vraie place. Oui, je pourrais faire passer certains projets et travailler sur d’autres, mais où est-ce que je pourrais créer quelque chose qui a vraiment mon style ou qui est vraiment proche de moi? Ce que je veux vraiment créer et apporter, genre.

Cette flamme-là est pas mal reliée à ma vitalité, pis le projet du Patreon lui a ramené un peu de much-needed oxygène.

FAQ de Clandestino

On me pose encore pas mal de questions sur le projet alors voici une FAQ plus concise. :)

Quel est le concept du Patreon

J’écris un nouveau roman qui s’appelle Clandestino et chaque mécène/patron est invitée à participer au processus. Chaque 10e jour du mois, je publierai un nouveau chapitre de ce nouveau roman.

Quelle est l’histoire de Clandestino?

Clandestino raconte en parallèle l’histoire de quatre hommes qui fréquentent chaque semaine une travailleuse du sexe (TDS). Dans ce contexte où ils peuvent être complètement eux-mêmes, on explore leurs problématiques reliées à leur masculinité dans une ère où les modèles traditionnels ne tiennent plus.

Combien de chapitres sont prévus à Clandestino?

Chaque duo client-TDS devrait se rencontrer sur huit chapitres. Chaque chapitre est une rencontre hebdomadaire. En résumé, quatre histoires de huit rencontres qui se déroulent sur huit semaine. Cela devrait donc donner environ 32 chapitres.

Est-ce que les chapitres publiés seront les versions finales?

Non, au contraire. Les chapitres que je publierai chaque 10e jour du mois seront des versions de travail. Je vais ensuite les retravailler en fonction de la réaction et du feedback reçus par les mécènes/patrons.

Quels avantages reçoit-on lorsqu’on s’inscrit au Patreon?

Le premier avantage est d’avoir accès aux nouveaux chapitres chaque 10e jour du mois. Tous les tiers ont accès aux chapitres, mais des avantages s’ajoutent pour certains tiers.

Qu’est-ce qu’un tiers? 

Les tiers sont des catégories d’abonnement. Par exemple, il y a le tiers « Lecteur Stalkeur » à 2$ par mois et le tiers « Membre du Focus Groupe » à 4$ par mois.

Quelles autres récompenses sont prévues?

J’ai plusieurs idées, mais comme le projet vient tout juste de commencer, je préfère ne rien promettre que je ne suis pas certain à 100% de pouvoir livrer. Mais plusieurs trucs sont déjà envisagés :

  • Une copie numérique de mon livre précédent Victime de la porn
  • Des cartes postales de remerciements
  • Des remerciements dans la version finale du livre
  • Trouver des façons subtiles de ploguer le nom des mécènes/patrons dans l’histoire de Clandestino. (Par pour les personnages principaux, mais peut-être pour le nom d’une école ou d’une ex chiante. ;))
  • Une copie de Clandestino en version finale

Si vous avez des suggestions de récompenses qui vous feraient plaisir, n’hésitez pas à m’en parler!

Pourquoi ne pas publier tout ça sur Facebook comme tout le monde?

Parce que mon livre n’est pas encore écrit et risque de changer beaucoup en cours de processus. Je ne veux pas que tous les chapitres soient déjà publiés avant sa sortie. Aussi, l’algorithme Facebook est particulièrement cruel avec les petites pages à 1000 likes comme la mienne. Patreon offre une plateforme beaucoup plus efficace pour échanger avec sa communauté.

Est-ce que le Patreon se terminera à la fin du projet Clandestino?

Pas du tout. Clandestino se veut le fer de lance d’un monde beaucoup plus grand. Un univers vaste qui pourra éventuellement rivaliser avec Marvel. (Pour vrai!) Le ton de Clandestino est plutôt dramatique et introspectif, mais les prochaines histoires amèneront des tons différents avec parfois plus d’humour, plus d’action et même des scénarios apocalyptiques.

Mais j’ai d’autres questions, Eric!

Écris-moi, voyons! Je suis là pour ça. :)

Eric

Yééé, je veux devenir un mécène/patron!

Le malaise de l’argent

Personne n’est mal à l’aise de demander du cash quand il te vend une photocopieuse, mais bizarrement, les artistes (souvent les plus pauvres, d’ailleurs) ont tendance à culpabiliser dès qu’il est question d’argent.

Et je ne fais pas exception. Je ne sais pas pourquoi. Peut-être que c’est pour démontrer sa pureté? Genre, tu veux montrer que t’es intègre et que tu crées pour les « bonnes » raisons. T’es pas un sell-out. Ou pour montrer que tu ne te prends pas trop au sérieux. Ça pourrait faire prétentieux.

Ce qui m’a convaincu d’embarquer avec Patreon, c’est un argument bien précis. Quelque part sur leur site, ils racontaient que l’idée n’était pas de se mettre à vendre des nouvelles patentes à un nouveau marché pis toute. L’idée est plutôt d’offrir au following que t’as déjà, l’opportunité de t’aider comme ils avaient déjà envie de le faire.

Et même s’il y a peu de marketing dans leur affaire, c’est basé sur une vérité. Ça fait longtemps que je suis entouré de gens cool à qui ça fait plaisir de m’aider et faire ce qu’ils peuvent pour m’encourager. Ça me surprend toujours, mais ils apprécient mes trucs et trouvent que je leur apporte quelque chose et ils n’hésitent pas à me rendre service de multiples façons et là, Patreon permet d’offrir de nouvelles façons.

Et même si ça vient juste juste de commencer, je suis déjà surpris de l’engagement. Moi, j’étais certain que presque tout le monde allait prendre l’option à 2$ par mois, mais il n’y a personne qui l’a prise à date. Il y a même déjà quelqu’un qui a embarqué avec le tiers à 10$/mois. Je comprends mieux pourquoi Patreon suggérait de mettre des tiers super élevés même si on n’y croit pas.

Ce n’est pas moi qui établit une valeur à ce que je crée, c’est le mécène/patron qui établit à quelle hauteur il a envie de contribuer. Et c’est la seule façon de voir ça pour que ça fasse du sens, parce que t’sais, si tu compares Clandestino et Netflix à savoir où t’as le plus de contenu avec ton 10$ par mois, la comparaison ne durera pas longtemps.

Become a Patron!

Clandestino : mon nouveau projet Patreon

Il est pas pire tard et on dirait que je commençais à angoisser à l’idée de faire un gros lancement avec l’histoire de Patreon faque je viens de décider de partir ça dès maintenant en douce avant de me coucher.

Become a Patron!

C’est un travail à long terme, anyway. Je n’ai rien à promettre de grandiose. C’est vraiment une option pour le monde qui veut m’encourager. J’espère que l’histoire va être trippante et que l’aventure va valoir la peine, mais en toute honnêteté, je ne peux pas le savoir avant même que ça commence.

(Avoue que j’aurais fait tout un vendeur de char.)

Il y a aussi que je veux me familiariser avec l’interface et mieux comprendre comment ça marche. Là, j’ai mis une promo où si tu t’inscris avant la fin août, je t’envoie une copie numérique de VDLP. C’est quand même cool, non? C’est le meilleur livre à avoir sur son iPhone quand tu vedges dans le métro.

Et là, ça m’engage à livrer un chapitre le 10 septembre! Ça, c’est quand même grisant. J’ai toujours trouvé que j’écrivais mieux avec un deadline. Tu ne peux plus attendre que ce soit parfait, tu peux juste livrer le mieux que tu peux avec le temps que t’as. :)

« Older posts Newer posts »

© 2019 10putes.com

Theme by Anders NorenUp ↑