Victime de la porn : Ça va? Va chier!

As-tu déjà vu un screenshot de ces dudes qui abordent des filles pas trop réceptives? Ou pire, es-tu déjà tombé sur un de ces dudes-là? Ils essaient une inconnue sur Instagram, Tinder ou whatever et ça ne se passe pas comme dans leur scénario fantasmé. 

Ils amorcent toujours ça en se présentant à leur plus inoffensif. Mon préf, c’est le très émasculé… 

« Coucou, ça va? »

Il suffit que la fille ne leur réponde pas tout de suite pour que le dude active déjà son mode débile.

« Allô? »
« … »
« ALLÔÔÔ?? »
« Hey! Je t’écrivais juste parce que t’as l’air cochonne en ostie! »

Et si fille continue d’ignorer le gars ou refuse ses avances classy, ça va finir avec quelque chose qui va ressembler à :

« VA CHIER, T’ES PAS MEILLEUR QUE MOÉ! »

Je ne comprends pas ces gars-là. En fait, c’est faux, j’arrive à comprendre parce que j’ai déjà eu quatre ans.

C’est genre que t’essaies quelqu’un et quand tu t’aperçois que t’es en train de te faire rejeter, tu te dis, hey non, je vais la rejeter dix fois plus fort AVANT de me faire rejeter, comme ça, c’est moi qui gagne! Fiou! Je suis protégé! Je reste invaincu! C’est passé proche! Je suis un putain de génie! Feux d’artifices! 

Mais à quel point faut-il être 14 watts pour faire passer ça à son ego?

Et ce que je comprends moins, c’est comment ces gars-là peuvent être aussi nombreux et s’en sortir aussi facilement? Le karma ne fait pas sa job. Ils n’ont vraiment pas le moindre égard pour l’autre dans ces histoires.

« Ben là, elle avait juste à me répondre! »

Ça, c’est le pire mensonge du monde. Parce que si elle avait répondu, ça ne faisait que repousser leur crisette du « va chier » à un peu plus tard. Au moment où le cruiseur immature aurait réalisé que le rejet s’en venait de toute façon.

C’est là que tu devrais comprendre que tu gères mal le rejet que t’aurais besoin d’aller consulter un peu.

D’ailleurs, les filles devraient toujours faire niaiser leurs prétendants quelques heures afin de révéler leur vraie nature. Et je dis ça mais moi-même, je ne réagis pas super bien quand on ne me répond pas, mais moi, mon insécurité sort autrement. C’est plus « bon, je vais laisser faire » et je deviens persuadé que la fille n’est pas intéressée. 

(Sauf que moi, je consulte déjà pour mon self-esteem de bouette.)

Les femmes de leur bord ne sont pas parfaites non plus. Quand t’as une tribune, il arrive d’avoir des prétendantes qui t’essayent et elles sont loin de toutes bien gérer le rejet, mais bâtard, ce n’est jamais aussi gros que ça. Ça peut se terminer avec une ou deux répliques passives-agressives, mais passer du « coucou, ça va » à « va chier grosse truie » en quatre textos? Jamais.

C’est normal d’être blessé quand tu te fais rejeter, mais ça arrive à tout le monde. On va tous vivre quelques rejets au cours de notre vie. Sauf peut-être Liya Silver. Mais pour les imparfaits d’entre-nous, prends ta défaite comme un grand, ajuste ton « coucou ça va » pour la prochaine fois et passe à autre chose.

__

Et pour les intéressés, le recueil avec 111 formidables chroniques VDLP est en vente juste ici.

Switch croisé d’antidéps

J’ai reçu un appel de ma pharmacie aujourd’hui. J’hésitais à prendre l’appel, mais en même temps, ce n’est pas le genre de place qui te spam.

« Souhaitez-vous profiter de notre deux pour un sur le Lorazepam!? »

C’est qu’ils ont reçu une prescription de mon doc qui aurait changé les dates dans mon petit plan de switch d’antidéps. C’est weird pour deux raisons.

  1. Je n’ai pas vu mon doc depuis un bout.
  2. Mon petit plan est déjà pas mal entamé.

Je commençais la 3e semaine ce matin.

Dans le nouveau plan, je ralentissais tout ça d’une semaine par étape. Sauf que moi, j’ai envie l’inverse. J’aimerais pouvoir me débarrasser de tout ça en accéléré.

– Est-ce que vous vous sentez bien?
– Ben, pas vraiment. Je dors tout le temps.

Mon état, il est assez clair. Je n’ai aucune motivation et je dormirais tout le temps. Je pense que je n’ai jamais eu autant de misère à écrire de ma vie alors que ça se fait tout seul pour moi habituellement. Au moins, le moral n’est pas si mal. Dans le sens où je n’ai pas les idées noires pour le moment. Je ne pleure pas.

Mais je me lève le matin, et je n’ai pas envie de rien faire, alors tu ne peux pas rester dans cet état-là super longtemps sans que ça se mette à mal aller.

J’ai demandé au pharmacien s’il y avait des effets à long terme de transférer trop rapidement et il m’a dit que non, alors aussi bien me débarrasser de tout ça au plus criss. Je vais peut-être même accélérer le processus.

Jouer avec les pilules et son cerveau, c’est quoi le pire qui peut arriver?

J’ai déjà été un bon gamer

Quelque part dans ma vingtaine, j’ai décroché des jeux vidéos quand les consoles ont commencé à forcer les joueurs à jouer chacun chez eux. Moi, j’aimais jouer avec mes amis dans le même salon. Des jeux où tu te partageais le même écran comme Street Fighter, NHL 94 (version Sega) ou Ikari Warriors (bravo à ceux qui ont le référent). Des jeux où tu jouais en équipe ou bien un contre l’autre avec le trash talk qui rend ça un peu plus drôle. 

Le dernier jeu que j’ai joué, c’était à l’ère des jeux PC avec la sortie de World of Warcraft où encore là, c’est le côté social qui me gardait intéressé. Je pense que je détiens encore le record du gars qui a pris le plus de temps pour se rendre au level 50 tellement je passais de temps à glander et faire des niaiseries avec des chummeys plutôt que les quests qui te font leveler up.

Après ça, pu rien. Et dans ma tête, je suis resté un bon gamer. Bon, j’étais pas top quand j’allais jouer à un shooter chez des amis, mais c’est normal, je jouais une fois par année alors que c’est leur jeu à eux.

Mais hier après-m, je suis passé voir ma famille-bulle et pour le dire poliment, c’est pas du monde qui torche aux jeux vidéos, ben crime, j’ai fini dernier (sur nous cinq) à Mario Kart. Bon, c’était sur la Wii avec les petites criss de manettes qui vont mal. Il restait cette petite excuse-là à mon orgueil, mais bof. 

Je suis quand même rentré chez nous et j’ai embarqué sur ma Oculus Quest 2, la première console de jeu que je possède depuis hyper longtemps. J’ai lancé Beat Saber en me disant combien je les clencherais à ce jeu-là. J’ai réussi pour la première fois un tableau super tough sans RIEN rater. 366 trucs sur 366. J’étais brûlé raide. De la buée dans les lentilles pis toute.

Sais-tu combien j’étais ranké dans le monde? 56 000e. 56 000e, tabarnak! Ça, c’était moi à mon top! 

Bref, je suis mieux d’être le genre de gamer qui est sympathique parce que côté talent, je suis fini ben raide!

Merci mon gars, mais là…!

J’ai reçu un cadeau d’un lecteur avec une note smatte où à travers ses bons mots, il me disait « tu devrais recommencer à écrire »!

Crime, j’ai tu l’air de quelqu’un qui n’écrit plus? Parce que dans la réalité, j’écris en bâtard! J’imagine que le gars parlait au niveau des chroniques. C’est sûr que les chroniques, je n’en écris plus. (Et quand tout le monde est rendu à 50$ le texte, ça ne donne pas full le goût non plus.)

Dans mon projet Instagram, je fais des micro-chroniques et ça ne veut pas dire que je n’écris pas autre chose. Juste mon histoire/roman sur Patreon est rendue à 30 000 mots. J’ai surtout des projets de films et de séries télé que peu de personnes voient tant que ce n’est pas produit, mais ça représente beaucoup de travail.

Je suis aussi toujours en train de me perfectionner de différentes façons. Je lis des bouquins sur l’écriture. Je suis des cours. Je me fais plein de tableaux. Mon appart est tapissé de post-its. (Ahah, tits…!)

Peut-être que je pourrais me forcer pour écrire un peu plus publiquement des textes où j’y mets plus d’effort. Mais je dois aussi mettre mon énergie où ça fait du sens côté carrière.

Top 5 de mes futurs achats

Si je peux avoir de l’argent.

5. #loisir : le jeu The Climb 2 sur Oculus Quest 2 où t’escalades des montagnes pis des buildings! J’ai même pensé m’ajouter des poids aux poignets pour rendre ça encore plus tough! – The Climb 2

4. #loisir : des cordes de guitare pour recommencer à pouvoir pratiquer une excellente activité de pauvre – J’en ai dans ma liste

3. #transport : renouveler mon abonnement Bixi pour me déplacer cet été et aller voir du monde dans des quartiers bouettes comme Hochelaga – 89$ en promo

2. #besoin : air climatisé portable (mes fenêtres suck) pour survivre à cet été, contrairement à l’année passée où je suis décédé – J’en ai un dans ma liste

1. #besoin : nouveaux souliers parce que les miens sont troués d’aplomb – Je suis groupie de Salomon et j’en ai dans ma liste

Si je peux gagner le million, je vais la faire rouler moi, l’économie.

Période de changement

Deux changements au cours du prochain mois.

Pour ceux qui sont déjà venu chez nous, c’est la fin d’une époque : l’ère du tapis mur à mur! Si t’es jamais venu chez nous, CRISS qu’il y a du tapis icitte. C’est littéralement partout sauf dans la salle de bain. Oui, même dans la cuisine.

Le vieux monsieur est venu prendre les mesures ce matin et les travaux commencent mardi prochain. Ce sera tout arraché pour être remplacé par du plancher flottant. Et crime que ça m’étonnerait que ce monsieur porte un masque, d’ailleurs. J’espère qu’il a été vacciné à son âge.

Le processus se fera sur deux semaines qui risquent d’être chiantes parce que ça fait plus de 20 ans que j’habite ici alors j’ai beaucoup de stock, dont quelques meubles qui ne sont pas faciles à déplacer. Exemple, mon lit qui est sur une base de bois qui se déplace très mal.

Je sens que je vais trouver les travaux étouffant tant que je ne pourrai pas retrouver ma chambre tranquille. En tout cas, j’ai hâte que tout soit terminé et de voir l’impact que ça aura sur mes allergies.

Le deuxième changement, c’est que je vais switcher d’antidépresseur au cours du prochain mois. La pharmacie est en train de me préparer ça. On va faire un changement croisé où tu prends de moins en moins de ton ancien antidép et de plus en plus du nouveau.

J’ai eu un down dans les trois dernières semaines et avec tous les effets secondaires que je me tape, on a décidé avec le doc hier que le timing était bon pour essayer autre chose.

J’ai des projets (série et film) qui arrivent à l’étape du pitch alors aussi bien de me débarrasser au plus vite du bout où je ma tête n’est pas à 100%. Les effets ne sont pas supposés être trop pires, mais aussi bien les vivre alors que je n’ai pas trop de responsabilités.

Je n’aimerais pas vivre ça alors que j’ai un gros deadline qui s’en vient. Le gym rouvre aussi vendredi prochain. Espérons que tout ça permettra d’avoir un printemps plaisant.

Bref, un peu de turbulence à prévoir, mais c’est du changement qui devrait s’avérer positif.