L’obligation d’être drôle

Quand ça fait longtemps que j’ai rien produit de drôle, l’insécurité me revient. Et avec l’insécurité vient la pression. À la base, écrire me permet de m’exprimer, extérioriser des trucs, me défouler. Quand j’ai l’obligation d’être drôle et que j’ai peur de pas l’être, ça me fait l’effet contraire.

Quand t’écris un texte ordinaire, c’est pas grave si t’as pas de rire. Ça veut pas dire que le texte est mauvais. C’est plus le parcours que la destination qui importe. Quand t’écris un texte comique, il faut des rires. Le contenu est pu important si c’est pas drôle. Ce que tu exprimes non plus. T’es dans l’absolu : c’est drôle, ou pas. Pis quand t’essaies trop de trouver des killers, ça donne rien.

Quand tu commences à douter de tes moyens comme j’ai tendance à le faire, écrire un texte drôle devient une corvée. C’est quoi le remède? Bucher fort et écrire beaucoup. Le problème c’est que quand je suis dans un moment de doute comme ça. J’ose pu écrire au cas où j’aimerais pas ce que je vois. J’ai eu le même fuck en début de session passée. Ça s’est vite effacé quand je me suis mis à travailler.

Reste que pour écrire, il vaut mieux être dans un bon mood. Je dirais même un état semi-euphorique. Dans ce temps-là, t’as beaucoup plus de chance d’écrire des bons liners.

Pis là, je voulais vous reparler du post où je parlais du sillon pis je me rends compte que j’y dit la même maudite affaire dans les mêmes mots. Post de mi-septembre.

Concernant vos suggestions de films

Concernant les commentaires de ce post.

Mis, downloaded.
Panique, u need to get laid.
Sou, tout le monde a vu ces films-là.
eman, downloading. (es-tu le rappeur de Qc?)
daive, déjà vu, très drôle.
Vérouche, calvaire, je download mais 66, ça me turn déjà off.
Eltremblayo, vais regarder plus tard.
Renaud, le vieux Bergman allemand de 104 ans?
LoupDogg, eheh rien qui me tente dans tes super descriptions.
vegekat, tout le monde a vu ça.
wima, je trippe plus dialogue qu’image mais je vais écouter ça. (Eternal, tout le monde a vu ça)
Panique, still need to get laid.
Marie, c’est ben pcq c’est toi pcq justement la facture surréaliste m’énerve et je suis plus un trippeux de dialogue que d’image.
Panique, please for the love of god, go get laid!

Merci à tous!