Une fille de 17 ans est assise seule au fond et il y a trois gars qui viennent s’asseoir autour d’elle. Ils sont les seuls clients à bord. La fille ne sait pas trop quoi faire alors elle se concentre sur son cell quand tout à coup, une notification Airdrop pop sur son écran.

Pour ceux qui ne sont pas au courant, Airdrop est une fonctionnalité iPhone pour quand quelqu’un veut t’envoyer un fichier à proximité. En gros, la demande Airdrop ne peut venir que d’un des trois gars. Et ça ne s’arrête pas là, une deuxième notif Airdrop arrive tout de suite après, puis une autre, et une autre, et une autre. Tellement rapidement que le cell de la fille devient vite inutilisable.

À ce moment-ci, tu peux te demander comment toi t’aurais réagi. Peut-être que ta réaction aurait été meilleure que celle d’une fille de 17 ans en panique, mais dans cette histoire-ci, la fille décide de la jouer cool et de ranger son cell dans sa poche.

Mal à l’aise, elle va sonner l’alarme pour descendre du bus.

Lorsque le bus s’arrête, les trois gars descendent, mais la fille a la présence d’esprit de rester dans le bus où elle a pu appeler sa mère.

Malheur évité.

Il reste qu’un des gars a quand même couru après le bus en espérant qu’elle débarque à l’un des arrêts suivants.

Maintenant que l’histoire est terminée, après s’être demander ce que la fille aurait pu faire de mieux dans sa situation, comme parler au chauffeur ou bien savoir que refuser trois fois une commande Airdrop bloque l’utilisateur qui t’en envoie, moi j’aimerais qu’on parle de ces trois gars-là.

Qu’est-ce qui crée ces gars-là? T’sais, j’arrive à m’imaginer (sans le justifier) une pomme pourrie quelque part qui se comporte comme un freak en solo. Mais TROIS gars ensemble qui délibérément décident de faire subir ça à quelqu’un, collectivement, on l’échappe quelque part. Ça veut dire que les trois sont à l’aise avec leur comportement face aux deux autres. Ça veut dire qu’aucun des trois n’a reçu l’éducation adéquate pour remettre en doute ce plan à la con. Ça veut dire qu’aucun des trois n’a développé l’empathie nécessaire pour catcher que ça n’a pas de bon sens de faire vivre ça à la fille?

Et on ne sait pas jusqu’où ils étaient prêts à aller. Au mieux, ils ne voulaient que lui faire peur. Au pire… Aussi bien ne pas s’imaginer le pire. Mais là, juste avec cette expérience, t’as une adolescente (et plusieurs de ses amies) qui sera traumatisée pour un bon moment et qui en verra son expérience de vie crissement diminuée.

Ce genre d’histoire me met tellement en colère. Comment, en tant que société, peut-on encore créer ce genre de jeunes? Ça m’enrage, pis ça me décourage.